Le groupe marocain BMCE peut continuer à se frotter les mains du fait des performances plus que satisfaisantes dont font preuves ses filiales africaines qui poursuivent sur leur lancée de 2016.

Au premier semestre 2017, le résultat net du groupe (le Résultat net Part du groupe) fait un léger trot de 3,03% à 1,288 milliards de dirham (DH), (environ 116 millions d’euros) par rapport à la même période en 2016. Un chiffre porté par la forte progression de la contribution de ses filiales africaines qui a enregistré un bond de 33% à 434 millions de dirham (environ 39 millions d’euros). L’Afrique pèse ainsi désormais le tiers du profit du groupe, 34%, contre 27% il y a un an.

Dans le détail, les performances des filiales africaines proviennent essentiellement du groupe BOA, Bank of Africa, détenu à 72,85% par la BMCE et actif dans 17 pays subsahariens et en France. BOA a en effet rapporté 380,5 millions de dirham net (environ 34,2 millions d’euros) à sa maison-mère sur la période, un chiffre représentant une hausse de 43% par rapport au premier semestre 2016. Egalement LCB Bank (Congo Brazzaville), dont 37% du capital est détenu par BMCE, a effectué un apport de 19,5 millions DH (environ 1,75 millions d’euros) en progression de 34%. La note mitigée vient toutefois de la BDM (Banque de développement du Mali, détenue à 32,4% par BMCE) qui enregistré une chute de 33% de ses contributions à 34 millions DH (environ 3,0 millions d’euros).

BOA en pleine expansion

Le poids du groupe BOA qui a mobilisé 30% du profit net de BMCE durant ce semestre est lié au dynamisme de cette filiale en pleine expansion sur ses marchés. Sur la période, la filiale bancaire a globalement engrangé 73,7 millions d’euros de résultat net, en hausse de 25,8%, et a consolidé son total bilan global à 7,8 milliards d’euros.

Et depuis un an, entre juin 2016 et juin dernier, le groupe a enregistré 28 nouvelles agences, portant la taille du réseau à 558 unités et ouvert plus de 457 000 nouveaux comptes pour atteindre plus de 3,4 millions de comptes dans ses livres. Une évolution ressentie dans les dépôts clientèle, en augmentation de 7,6% à 5 milliards d’euros tandis que les crédits ont atteint 3,7 milliards d’euros, en hausse de 6,5%.

De façon globale, le groupe BMCE a vu le poids de ses activités à l’international (Europe et Afrique) passer à 41%, en hausse de 5%, et son total bilan consolidé s’établir à 320 milliards DH (environ 28,8 milliards d’euros).