Une étude réalisée par Havas Horizons, l’offre de conseil dédiée aux nouveaux pays émergents de l’agence Havas Paris et de l’Institut Choiseul publie pour la 3e année consécutive montre que le Kenya, l’Éthiopie, la Côte d’Ivoire, le Nigéria et le Sénégal sont les pays les plus attractifs à l’horizon 2022.

En effet, l’étude montre un réel engouement pour l’Afrique de la part des investisseurs qui maintiennent leur volonté d’y renforcer leurs investissements pour 63% d’entre eux.

La présente édition du cabinet Havas Horizons est dédiée à la perception des investisseurs internationaux de l’économie africaine à l’horizon 2022.

Elle montre également le dynamisme de l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique de l’Est qui trustent les premières places du classement, se partageant ainsi entre régions francophones et anglophones.

Dans un autre registre trois secteurs ont  été identifiés comme étant les plus prometteurs à savoir l’énergie, l’agriculture et les services financiers.

« L’énergie est cette année encore plébiscitée par les investisseurs qui le présentent, pour 73% d’entre eux, comme le secteur le plus porteur pour l’Afrique. L’agriculture, au cœur des enjeux d’avenir du continent, arrive naturellement en 2e position du classement pour 65% des répondants qui la considèrent comme un secteur plein de promesses » indique l’étude.

Selon le cabinet, ce réel engouement pour l’agriculture se concrétise par la volonté des sondés d’investir ou d’y renforcer leurs investissements pour 61% d’entre eux.

Cependant, le déficit d’infrastructures (69%), l’accès au marché (48%) et l’industrialisation (42%) sont jugés comme des freins au développement de la filière. C’est l’Afrique de l’Est  qui semble être le fer de lance de l’agriculture africaine.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser