images

Le gouvernement du Nigeria relance le vieux  projet de chemin de fer reliant l’usine d’Ajaokuta. C’est le tout premier signe de la mise en œuvre du plan « Zéro-pétrole » cher au président Buhari. 

Le chemin de fer de 275 kilomètres reliera l’usine à une mine de minerai de fer dans l’état central de Kogi, la ville portuaire de Warri au sud et l’état de Kaduna dans le nord avant 2019.

«Les concession d’exploitations seront octroyée dans un futur proche» a déclaré le secrétaire permanent du ministère des transports Sabiu Zakari. 

Lancé une première fois en 1979, le projet aurait coûté plus de 4,5 milliards de dollars entre cette date et l’année 1993, selon la Banque mondiale.

Abandonné en raison de nombreuses controverses, cette ligne de chemin de fer devrait désormais servir à réduire la dépendance d’Abuja au pétrole en permettant  l’extraction, le  traitement et l’exportation de l’acier.

En effet, 90% des recettes d’exportations du pays viennent de l’or noir qui a vu son prix baissé de plus de la moitié de sa valeur en 2008 (soit 62%). 

Ce contenu pourrait également vous intéresser