????????????????????????????????????
Edoh Kossi Amenouvé, Directeur général de la BRVM recevant le trophée de la Bourse la plus innovante d’Afrique  des mains du cabinet Africa Investor.

La place financière d’Abidjan  a franchi la barre symbolique des 400 milliards de FCFA (409 milliards exactement) de transactions en 2016, en hausse de 21,84%.  A notre avis, l’augmentation des volumes constitue l’indicateur roi d’une place Boursière.  Cela traduit un dynamisme dans les échanges d’actifs, de la profondeur dans le marché et la diminution du risque de contrepartie.  Les investisseurs, individuels et particuliers, ne sont plus attentistes et réagissent à l’information, ce qui explique la hausse de 27,92% du nombre de  transactions par rapport à 2015. En 2016, quelque 74 866 transactions ont été dénouées à travers les sociétés de Bourse (lesquelles doivent se frotter les mains) pour un volume de 194,8 millions de titres échangés, en progression de 70,88%. Cette vélocité qui aurait pu être infiniment plus importante si le régulateur (CREPMF) avait accédé à l’immense attente du marché, en autorisant les transactions électroniques,  est le signe de la bonne santé de la BRVM.

Du reste, la capitalisation boursière du marché action s’est chiffrée à 7 706,27 milliards de FCFA, en hausse de 2,75%. Le niveau des 8 000 milliards sera sans doute atteint au cours de ce premier semestre compte tenu des introductions en Bourse attendues et du potentiel haussier de la plupart des actifs cotés. Rappelons que 4 entreprises ont rejoint la cote en 2016.

La capitalisation du compartiment obligataire, elle, a bondi de 58,89% sur l’année, atteignant 2 509 milliards de FCFA. C’est la preuve de l’appétit des Etats pour le marché financier régional confrontés qu’ils sont à un resserrement de crédit à l’international.

.


Indicateurs de performances en 2016:

introduction_en_bourse

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) est entrée en 2016 en affichant la meilleure performanceafricaine en termes de progression de son indice composite (+17,77%) au 31 décembre 2015. Forte de cette performance, la place boursière de l’UEMOA a poursuivi son ascension en 2016 avec plusieurs distinctions :

– La Bourse la plus innovante en Afrique ;

– La première place boursière islamique en Afrique ;

– L’accession à la catégorie « Marché Frontière » du MSCI ;

– Etc.

La Bourse la plus innovante en Afrique en 2016: cette distinction décernée en septembre 2016 à New York, lors du 9 ème Forum sur l’Investissement en Afrique organisé par Ai (Africa Investor) CEO Institutional Investment Summit, est la reconnaissance par la Communauté des Investisseurs Internationaux de l’évolution enregistrée par la BRVM au cours de ses quatre (4) dernières années.

La première place boursière islamique en Afrique avec une valeur de 1,2 milliard de dollars US de SUKUK cotés En admettant à sa cote le 18 octobre 2016, en marge du 2 ème Forum sur la FinanceIslamique en Afrique tenu à Abidjan, les cinq (5) premiers Sukuk émis par la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Togo sur le Marché Financier Régional de l’UEMOA, la BRVM s’est positionnée en tête des bourses africaines en matière de cotation des Sukukdevant la Bourse de Tunis avec 2 Sukuk pour 6,25 Millions USD, le Khartoum Stock Exchange avec 1 Sukuk pour 130 millions USD.

L’intégration à l’indice MSCI Frontier Market Index: lors de la mise à jour semi-annuelle de la composition du « MSCI Frontier Markets index» le 14 Novembre 2016, MSCI a annoncé l’intégration de la BRVM à son prestigieux indice international. Cette intégration de la BRVM à l’indice des Marchés frontières de MSCI se justifie par l’évolution significative de ses indicateurs principaux sur les quatre dernières années. La BRVM vient ainsi porter à six (6) le nombre de bourses africaines que comportait jusqu’à cette date, cet indice. Il s’agit des bourses du Nigeria, du Maroc, de la Tunisie, du Kenya et de l’Ile Maurice.

Ces distinctions sont venues couronner les 20 ans d’existence de la BRVM et du DC/BR, célébrés le 18 décembre 2016. La BRVM a enfin affiché l’une des meilleures performances africaines en termes denouvelles admissions à la cote avec quatre (4) nouvelles sociétés portant ainsi de 39 à 43, le nombre de sociétés cotées à la BRVM. Il s’agit plus particulièrement de l’admission de la Bank Of Africa Mali (31 mai 2016), de la Société Ivoirienne de Banque (27 octobre 2016), de Coris Bank International (23 décembre 2016) et de SUCRIVOIRE (29 décembre 2016).

 

 

Share Button