Le gouvernement ivoirien va consentir à un investissement de 15 milliards FCFA, soit 22,9 millions d’euros, pour la construction d’un nouveau « poste de transformation électrique » destiné à améliorer la fourniture en électricité de la ville d’Abidjan. La pose de la première de la nouvelle installation a été effectuée ce mardi par le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan.

Outre la partie nord de la capitale économique ivoirienne et ses agglomérations (Anyama, Abobo N’Dotré, Yopougon, Attinguié, etc.), l’infrastructure va surtout servir à l’alimentation de la nouvelle zone industrielle du Pk 24 sur l’Autoroute du Nord. Et il y a avait urgence en la matière.

« Il y avait un besoin urgent pour la nouvelle zone industrielle. 62 hectares sont déjà en aménagement sur lesquels 120 lots ont été attribués à des opérateurs. Et 27 parmi eux sont en train de finaliser leur implantation, voire sont en phase d’exploitation » a déclaré le ministre de l’Industrie et des Mines, Jean Claude Brou.

Au nombre des implantation en question, Brassivoire, l’unité brassicole de la joint-venture CFAO – Heineken, dont l’exploitation va démarrer début 2017.

Le poste de transformation recevra l’énergie électrique générée par le barrage hydroélectrique de Kossou (au centre du pays), puis de celui Soubré (une fois achevé) avant le dispatching dans le réseau, a affirmé Adama Toungara, le ministre du Pétrole et de l’Energie. « Il aura fallu 12 mois de travaux de préparation du site avant ce lancement » a-t-il poursuivi.

Pour le Premier ministre, ce projet est lié aux « perspectives de croissance économique » et va contribuer à « soutenir la croissance économique qui se consolide ».

Les travaux qui comprennent également la construction d’un réseau de lignes électriques Haute tension, sont prévus pour s’achever dans 8 mois, soit d’ici mars 2017.

Ce contenu pourrait également vous intéresser