2016_04_11_02_18_11_1306733642

La Côte d’Ivoire cherche à mobiliser 4 425,2 milliards F CFA, environ 6,7 milliards d’euros, auprès de ses partenaires pour combler les besoins de financement pour ses investissements publics projetés sur la période 2017-2020. A cet effet, le pays réunira les 17 et 18 mai prochains un Groupe consultatif à Paris, en France.

La rencontre se fait dans le cadre du second Plan national de développement (PND 2016-2020) évalué à près de 30 000 milliards F CFA, dont 11 284 milliards F CFA à mobiliser par le secteur public. Et selon les prévisions des autorités, il s’agit de trouver des financements pour combler le gap des ressources publiques est estimé à 4 425,2 milliards F CFA sur la période.

La première journée, le 17 mai, réunira dans les locaux de la représentation de la Banque mondiale à Paris, les institutionnels et devrait permettre d’enregistrer les annonces de financements des partenaires techniques et financiers.

La journée du 18 mai, qui se tiendra dans les locaux du MEDEF, sera dédiée au secteur privé. Elle sera consacrée aux présentations thématiques, à la présentation des projets structurants, et à des panels sur les secteurs prioritaires de « l’émergence ». L’objectif étant de trouver des investisseurs notamment dans le cadre de partenariats public-privé.

C’est la seconde fois que le pays organise de telles rencontres pour financer son programme de développement. Dans le cadre de la mise en œuvre du premier PND 2012-2015, d’un montant d’environ 11 000 milliards F CFA, le pays avait pu recueillir lors d’une rencontre similaire en décembre 2012, des annonces de financement de 4 139 milliards Francs CFA, contre 2 017 milliard F CFA attendus. Des annonces concrétisées en partie.

Les autorités espèrent toutefois voir se réitérer le même engouement.

Share Button