L’Inde donne un coup de fouet à ses rapports économiques avec l’Afrique. A la clôture du troisième sommet Inde-Afrique qui a éteint ses lampions ce 29 octobre, le pays, qui veut rivaliser avec son voisin chinois, a annoncé de nouveaux prêts de 10 milliards de dollars sur cinq ans, soit deux fois plus que lors du dernier sommet en 2011.

Une annonce destinée à lancer les entreprises du sous-continent à la conquête des ressources et du marché africain nanti de 1,25 milliards de consommateurs. En 2014, le pays a échangé 70 milliards de dollars avec l’Afrique contre … 210 milliards pour l’Empire du Milieu, devenu depuis cinq ans le premier partenaire commercial du continent.

En matière de dons, l’Inde fait plutôt le chemin inverse. « Nous allons également offrir une aide de 600 millions de dollars sur cinq ans » a déclaré le Premier ministre Narendra Modi. Soit deux fois moins que les 1,2 milliard octroyé ces cinq dernières années. Une aide qui double néanmoins à 50 000 le nombre de bourses aux étudiants africains.

Autre résultat du sommet, l’accord des deux régions à s’allier sur des positions communes à la COP 21 où l’Afrique attend des engagements financiers du monde développé pour financer sa transition énergétique.

Le prochain sommet est prévu pour 2020.

Share Button