La Banque centrale kényane a revu en hausse ses taux directeurs de près de 3% depuis le mois de juin. 

L’objectif est de se préparer à un éventuel ajustement du dollar américain par la réserve fédérale des US, de faibles revenus des exportations du fait de la baisse du tourisme, et de la hausse subséquente des importations.

D’après Cytonn Investment, une firme d’investissement au Kenya, c’est le secteur des banques, qui a été très attentif à la hausse des taux directeurs. Selon un rapport publié le 14 septembre par la firme, les banques ont maintenu un niveau de marge positive au cours du premier semestre de 2015. Mais la progression (8,5%) des revenus a été plus modeste que celle (15,4%) de la même période en 2014.

Ce contenu pourrait également vous intéresser