Le Niger vient de bénéficier d’un financement de 62 millions de dollars du Fonds international de développement agricole des Nations Unies (FIDA).

Le financement se répartit en un prêt de 24,25 millions de dollars, un don d’un montant équivalent et un autre de 13 millions de dollars.

Elle servira, à travers le Programme de développement de l’agriculture familiale (PRODAF) auquel elle est destinée, à améliorer la sécurité alimentaire des régions de Maradi, Tahoua et Zinder et à aider les petits producteurs à accroître leur résilience face aux changements climatiques.
Dans un communiqué, l’institution onusienne indique que ce financement s’inscrit dans le cadre d’un programme plus large d’un montant de 207 millions de dollars, cofinancé par le FIDA, le gouvernement nigérien, le fonds de l’OPEP et la coopération italienne.

 

Ablaye Modou Ndiaye