L’intégration régionale, la stabilité politique, le développement des infrastructures, l’intégration du secteur privé dans la dynamique du développement, la clarté de l’environnement des affaires et le développement du secteur privé.

Tels sont les axes sur lesquels les économies africaines doivent se construire, a souligné Thierry Tanoh, ancien patron de Ecobank et ex-Directeur Afrique subsaharienne de la SFI au cours d’une conférence publique.

Le Secrétaire général adjoint de la présidence ivoirienne a indiqué que pour ce faire, il faut un leadership visionnaire adossé à des institutions fortes, choses dont l’Afrique n’est pas suffisamment lotie. Toutefois, «il y a aujourd’hui plus d’intérêt à investir en Afrique qu’en Europe ou en Amérique» a-t-il mentionné, avant de témoigner sa foi en l’avenir du continent, qui dispose des ressorts nécessaires pour conquérir le monde.

Share Button