Pour plus de performance et une célérité dans le traitement des dossiers des contribuables, la Direction Générale des Impôts (DGI) dématérialise des procédures fiscales et promeut des solutions numériques. Une action qui favorise l’accroissement considérable des recettes.

Depuis 2016, le Bénin a engagé une série de réformes dont la plupart sont liées à la digitalisation des procédures. Ces réformes favorisent un accroissement des mobilisations des recettes, notamment fiscales. Pour la Direction Générale des Impôts(DGI), cette digitalisation a permis d’accroître les recettes de 2017 à 2021 de 13,1% contre 5,7% sur la période 2012 à 2016. Cet impact sur la mobilisation des recettes, salué par tous, est le résultat de nombreuses réformes dont les télé-procédures fiscales.

Dans ce cadre, l’administration fiscale du Bénin s’est dotée, depuis 2017, d’un outil moderne de déclaration et de paiement des impôts et taxes en ligne. Avec cet outil, les grandes et moyennes entreprises (les contribuables qui réalisent un chiffre d’affaires annuel dépassant 50 millions de francs CFA) accèdent, depuis leurs lieux de commerce ou leur maison, à une interface sécurisée pour accomplir leurs obligations. Ainsi, elles gagnent en temps et en énergie, toutes choses dont elles ont besoin pour développer leurs affaires.

Assurant une meilleure sécurisation des recettes fiscales, la plateforme digitale dont une version rénovée est lancée en mars dernier, vise surtout à faciliter les procédures à tous les contribuables, aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers. La digitalisation des services des impôts s’impose ainsi comme un outil performant qui favorise la modernisation de la relation avec le contribuable, la transparence dans les opérations de traitement de l’impôt, et l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Inspiré des meilleures pratiques et doté de multiples fonctionnalités, le nouveau portail « e-services.impots.bj » est l’un des meilleurs systèmes intégrés de gestion des impôts.

Il permet aux particuliers d’obtenir, de façon instantanée, leur attestation d’immatriculation à l’Identifiant Fiscal Unique (IFU).

En outre, le portail offre aux contribuables utilisateurs la possibilité d’authentifier tout document délivré via le système.

Perspectives…

La DGI Bénin a notamment opté pour une extension progressive de l’utilisation du portail « e-services.impots.bj » à toutes les autres catégories de contribuables. En 2023, ce vent de digitalisation des procédures soufflera non seulement pour toutes les micros et petites entreprises, mais aussi pour les particuliers. Les impôts fonciers seront intégrés au système afin de permettre aux propriétaires d’immeubles de les payer en ligne ou par téléphonie mobile.

Une fonctionnalité de gestion automatisée des attestations fiscales y sera également ajoutée.Et, la direction générale des impôts béninoise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle envisage de mettre en place un système de Business Intelligence en vue de faciliter l’analyse de données de plusieurs sources et renforcer le contrôle fiscal.

À cet effet, l’interconnexion de tous les Centres des Impôts des Petites Entreprises (CIPE) et des Recettes Auxiliaires des Impôts (RAI), la généralisation des paiements par téléphonie mobile aux impôts fonciers et à la Taxe professionnelle Synthétique et la mise en place des timbres fiscaux électroniques sont envisagés.

Le processus de dématérialisation des procédures fiscales s’inscrit par ailleurs dans le cadre des efforts qui sont faits en vue d’améliorer le climat des affaires au Bénin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here