Cotonou-Lomé en roue libre…

Les moteurs et les cœurs des passionnés de voiture ont vibré le samedi 25 juin 2022. A l’initiative du groupe Ioka, une parade de voitures de luxe a été organisée de Cotonou à Lomé avec un point d’escale à Aneho, à près de 45 km de la capitale togolaise.  

Une première en Afrique francophone

Vingt-cinq véhicules au total ont paradé sur un trajet de 280 kilomètre es à cette édition princeps de Django Rally. Dans le lot Maserati, Mercedes, Jaguar, Jeep, BMW, Audi et d’autres marques qui ont façonné l’industrie automobile étaient au rendez-vous.  Exposées dans un premier temps, dans l’enceinte d’hôtel Novotel de Cotonou, le public a pu admirer les voitures avant d’assister au départ de la parade en direction de la capital togolaise. C’était l’occasion pour les amateurs et les connaisseurs de découvrir des véhicules de luxe qu’ils ne croisent pas tous les jours. Les bolides ont émerveillés les yeux des passionnés comme Sandrine qui monte à bord d’une Slingshot Polaris 2021 et s’extase : « J’aime les gros moteurs. Il y a beaucoup de belles machines et ça me passionne. » 

Intégration régionale et promotion du tourisme

«Le Django Rally est un projet touristique, culturel et gastronomique dont l’objectif est de favoriser l’intégration sous régionale », explique Francis Agbado, CEO de IokaHolding et promoteur de l’évènement.  «C’est un moment d’échanges, de brassage, de communion, de visites touristiques et de réjouissance entre les propriétaires de véhicules, les concessionnaires de véhicules et les populations », précise-t-il. Venus de trois pays à savoir le Bénin, le Togo et le Ghana, les participants à cet évènement, une première en Afrique francophone, se sont réjouis de brandir la beauté des lignes et de roder la mécanique des voitures de légende. « Des événements comme ça, il n’y en a pas beaucoup  (…). C’est la fête des passionnés », a confié Yékini Aziz Mohamed.  A l’image du célèbre Gumble 3000 en Europe, le Django Rally qui n’est «nullement une course de sports» a vocation à être rotatif. «L’idée est que chaque année le circuit puisse changer, ça peut être ici en Afrique de l’Ouest, en Afrique du Centre, du Nord ou de l’Est », a fait savoir le promoteur.

Django Rally a été également un moment de démonstration suivi de distinctions de meilleures voitures dans plusieurs catégories. A l’arrivée, quatre prix ont été décernés par les organisateurs. Il s’agit du meilleur tunning remporté par une Jeep Wangler. Une autre Jeep à 400 chevaux  est désignée comme la voiture la plus moderne de la parade.

Par ailleurs, une Mercedes GLE a décroché le prix de la voiture la plus élégante et la Maserati celui de la meilleure accélération. Les récipiendaires ont salué l’initiative et souhaité sa pérennisation. «La parade nous a permis de découvrir l’arrière-pays de la sous-région à bord de beaux véhicules», a souligné l’un d’entre eux. «J’ai bien profité du trajet. J’ai découvert d’autres véhicules de luxe. Je serai encore présent à la deuxième édition», prévient un autre.

Abidjan – Cotonou pour l’édition 2023

Selon Francis Agbado, promoteur du Django rally, La seconde édition aura lieu du 18 mars 2023 sur le tronçon Abidjan – Cotonou. Elle partira d’Abidjan et fera escale à Assini, Cape Coast, Accra, Lomé avec un arrivé en apothéose à Cotonou. Les organisateurs n’ont qu’un seul vœu : «faire de Django Rally un évènement panafricain d’intégration régionale».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here