Le feuilleton tumultueux dans lequel est plongé le secteur bancaire en République démocratique du Congo (RDC) depuis quelque temps avec des « affaires » liées à la gouvernance vient d’écrire un autre épisode avec la décision de la Banque centrale du Congo (BCC) de placer sous administration provisoire, la filiale locale du groupe camerounais Afriland First Bank (AFB). Cette décision selon le régulateur devrait permettre au comité de gestion désigné à cet effet, de proposer dans un délai maximum de six mois, un plan de redressement devant déboucher sur la restructuration de cet établissement bancaire. « La Banque Centrale du Congo informe


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis