Pour la deuxième semaine consécutive, les besoins des banques commerciales du Mali ne seront pas totalement couverts par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), l’institut d’émission commun des 8 pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Selon les résultats de la quatrième injection de liquidité à taux fixe de l’année 2022 consultés par ‘Financial Afrik’, l’institution basée à Dakar (Sénégal) a refinancé le secteur bancaire malien, le 24 janvier dernier, à hauteur de 209,136 milliards de FCFA au titre de la semaine, contre 356,136 milliards. Ce montant est le même que la banque centrale


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis