Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la CEDEAO
La Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) n’est pas restée indifférente à la mutinerie de soldats qui a rythmé la journée du dimanche 23 janvier au Burkina Faso. Dans un communiqué publié dans la soirée, l’organisation régionale a appelé au dialogue entre les militaires et le gouvernement. « La Cédéao appelle au calme et marque sa solidarité avec le président Roch Marc Christian Kaboré, le gouvernement et le peuple du Burkina Faso. La Commission de la Cédéao demande aux militaires de demeurer dans une posture républicaine et de privilégier le dialogue avec les autorités », indique le


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis