La startup fintech canadienne Periculum a officiellement démarré ses activités au Nigéria dans l’évaluation du crédit intérieur aux marchés jugés mal desservis. La stratégie de la fintech est axée sur l’amélioration de l’inclusion financière dans les marchés émergents grâce à des outils automatisés d’évaluation du crédit qui comblent l’écart de crédit à la consommation et aident les institutions financières à fournir des facilités de crédit aux personnes financièrement exclues.

« L’Afrique a besoin de crédit intérieur pour stimuler la croissance économique réelle. Et il ne s’agit pas seulement de crédit de banque à entreprise. Il peut s’agir également de prêts numériques pour le crédit à court terme ainsi que de systèmes  »acheter maintenant, payer plus tard » », a déclaré Michael Temitope Collins, fondateur et PDG de Periculum.

Pour M. Collins, l’absence d’infrastructures d’évaluation du crédit basée sur la technologie a limité la qualité et la quantité des prêts et peut être à l’origine des primes de risque que les emprunteurs doivent payer et du harcèlement pratiqué par des prêteurs prédateurs dans des pays comme le Nigeria.

La société a également annoncé la nomination d’un directeur général, Damilola Aluede, pour accélérer ses activités dans le pays.

Au mois d’octobre 2021, Periculum a levé un financement de pré-amorçage de 620.000 USD afin d’élargir son équipe, améliorer le développement de produits et étendre ses opérations au Nigeria et sur d’autres marchés.

Fondée en 2019, Periculum aide ses clients du secteur bancaire et des prêteurs à identifier les risques de fraude, à évaluer la solvabilité et à analyser ses données existantes. La startup propose des API d’agrégation de données et des solutions de plateforme qui regroupent les données des partenaires, y compris les API bancaires ouvertes et les agences d’évaluation du crédit, afin de fournir des profils financiers et de données complets des emprunteurs potentiels et des entités tierces. Parmi ses clients figurent Fundii, Lendaba, Sycamore, Golden Ox partners, Vola Africa et Venero.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here