Les PME ivoiriennes vont bénéficier d’un accompagnement financier, selon les clauses d’un accord-cadre qui lie désormais le Fonds de solidarité africain (FSA) et la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME).

60 milliards de FCFA. C’est la valeur de la ligne de garantie que le Fonds de solidarité africain (FSA) a mis en place pour permettre aux PME ivoiriennes d’avoir accès aux financements pour leurs différents projets d’expansion. C’est l’une des clauses de l’accord-cadre qui lie désormais le FSA à la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME).

Selon Ahmadou Diallo, PDG du FSA, les PME qui sont la force motrice de l’économie d’un pays parce que vecteurs de création de richesse et d’emplois durables éprouvent d’énormes difficultés pour avoir accès aux financements, alors qu’elles distribuent des revenus stables et élargissent l’assiette fiscale des Etats. Ce qui contrarie bien souvent leurs projets d’expansion.

Le FSA, une institution financière multilatérale créée il y a 40 ans par plusieurs Etats africains pour, entre autres, faciliter le financement des investissements publics et privés de ses Etats membres, va donc désormais soutenir les PME ivoiriennes dans le besoin. « Vous avez des problèmes de financement, nous avons des solutions de financement. Présentez-nous des projets techniquement bancables », a d’ailleurs insisté le patron du FSA lors de la signature de l’accord entre les deux entités.

Pour sa part, le vice-président du conseil d’administration de la FIPME, Diby Lolo, a pris l’engagement de travailler à professionnaliser les gestionnaires des PME ivoiriennes, en vue d’obtenir le financement de leurs projets d’investissement tant dans le secteur privé que dans les activités de micro-finance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here