Les réserves extérieurs du Nigeria ont chuté de 24,3 millions de dollars au cours de la première semaine de l’année, selon les données de la banque centrale (CBN) rapportées par la presse locale. Elles sont passées à 40,49 milliards de dollars au 7 janvier 2022, en baisse de 0,06 % par rapport à leur niveau en début de la semaine.

A la fin de l’année 2021, les réserves se sont établies à 40,52 milliards USD, en hausse annuelle de 14,5%. Une progression principalement attribuée à l’euro-obligation de 4 milliards USD émise par le gouvernement en septembre de la même année, et qui a vu les réserves dépasser la barre des 41 milliards USD en octobre, ainsi qu’au décaissement, par le Fonds monétaire international (FMI), d’un montant de 3,35 milliards de dollars de droits de tirage spéciaux pour accroître les liquidités dans le monde.

Pour rappel, les réserves de change du Nigéria, première économie du continent africain, ont chuté à 33,32 milliards de dollars au 30 juin 2021, leur plus bas niveau depuis au moins de 3 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here