Le président Muhammadu Buhari du Nigeria. Son pays, première puissance économique du continent, vit présentement de sérieuses répercussions économiques de la pandémie.

Le président de la République fédérale du Nigéria et la Banque d’import-export (Afreximbank) ont procédé, ce mardi 7 décembre à Abuja, au lancement des travaux du Centre d’excellence médical africain (AMCE). Ce centre vise à fournir des soins de santé de classe mondiale à travers le continent.

Prévue pour être livrée au premier trimestre 2024, cette infrastructure médicale devra offrir une gamme complète de services médicaux (diagnostic, hospitalisation et ambulatoire) en oncologie, hématologie, cardiologie et services de santé généraux (y compris les services de traumatologie et d’urgence), ainsi que d’autres services essentiels, notamment académiques. « La construction du Centre médical africain d’excellence arrive à un point d’inflexion, alors que le continent se relève de l’impact de la pandémie de Covid-19. Fort des enseignements tirés de la lutte du continent pour enrayer le virus, l’AMCE sera un acteur clé pour l’Afrique dans la lutte contre la prochaine pandémie », a souligné le président d’Afreximbank, Benedict Oramah.

Réaliser des programmes de recherche, de développement et d’enseignement innovants et révolutionnaires en partenariat avec des institutions mondiales telles que l’Université du Wisconsin, le King’s College Hospital et le Christie Hospital de Manchester, l’AMCE est destioné à améliorer la qualité des soins au Nigeria et dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

« Le gouvernement du Nigéria s’est associé à Afreximbank pour développer le Centre d’excellence médical africain à Abuja, qui fournira des services médicaux de classe mondiale à égalité avec les hôpitaux les plus prestigieux du monde, rétablissant ainsi la confiance dans le système de santé local », affirme Muhammadu Buhari (photo), président de la République fédérale du Nigéria.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here