Joe Biden, président des États-Unis

Le président des États-Unis, Joe Biden, a annoncé ce mardi 2 novembre qu’il annulait d’importants avantages commerciaux (AGOA) dont bénéficiaient jusque-là la Guinée, le Mali et l’Éthiopie d’ici au 1er janvier 2022. L’annonce tombe comme un couperet pour les trois pays, les deux premiers dans un contexte de transition marqué par les sanctions de la CEDEAO, et l’Éthiopie en plein conflit avec les rebelles du Tigré.

Ces sanctions, précisent les autorités américaines, sont en lien avec les coups d’État perpétrés par le colonel Mamadi Doumbouya le 5 septembre dernier contre Alpha Condé, rompant l’ordre constitutionnel et celui du Mali par le colonel Assimi Goita pour une seconde fois. Pour l’Éthiopie, ces sanctions seraient liées au conflit armé avec la province du Tigré marqué par la poursuite de l’offensive militaire du gouvernement de Abiy Ahmed et la contre-offensive des rebelles, qui auraient occasionné des violations des droits humains.

Avec ces sanctions, ces pays se voient privés des exonérations américaines de frais de douane sur les exportations, qui leur étaient accordées par les États-Unis.

1 COMMENTAIRE

  1. A cause de votre AGOA, vous voulez soumettre les pays africains à l’esclavage !
    Vous arrivez à gérer ceux qui sont déjà là-bas ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here