SecteursCommoditiesTanzanie : les filiales de Barrick Gold devraient...

Tanzanie : les filiales de Barrick Gold devraient atteindre leurs objectifs de production en 2021

-

En Tanzanie, Barrick Gold Corporation a annoncé, le 10 octobre 2021, que ses deux mines, North Mara et Bulyanhulu, devraient atteindre leurs objectifs de production pour 2021.

Selon le président directeur général, Mark Bristow, il s’agira de remplacer les réserves épuisées grâce à l’exploration de friches industrielles. S’adressant à la mine aux médias locaux, le responsable a déclaré que la montée en puissance de la production à Bulyanhulu prenait de l’ampleur avec des performances de l’usine supérieures aux attentes et des récupérations à un taux constant de 93%.

« Une augmentation de 11 % du tonnage est due en partie à un investissement dans trois nouvelles chargeuses entièrement automatisées et trois foreuses supplémentaires. Conformément à son engagement à long terme envers la Tanzanie, Barrick a également obtenu des cibles d’exploration ailleurs dans le permis minier de Bulyanhulu », peut-on lire dans un communiqué publié par la société.

Pour cela, Mark Bristow a déclaré que Barrick continuait d’améliorer la qualité de vie dans les villages autour de North Mara, en partenariat avec le comité de développement communautaire de la mine. Par la suite, il explique que les projets clés comprennent la construction d’une route goudronnée, de salles de classe, de services pédiatriques et de laboratoires, et le soutien à l’agro-industrie.

« Depuis que Barrick a lancé un programme de développement commercial en Tanzanie, nous avons continué à responsabiliser les entreprises participantes, en ouvrant davantage d’opportunités d’augmenter les dépenses de contenu local de nos mines, qui sont passées de 26 % de leurs dépenses totales au premier trimestre de cette année à 40% dans la deuxième. Depuis le début de l’année, Barrick a investi 73 % de ses dépenses totales dans des entreprises tanzaniennes, dont 44 % dans des entreprises locales », a déclaré le PDG.

La société renvendique, en 2020, avoir versé 118 millions de dollars en salaires, 496 millions USD en impôts, taxes et redevances et 609 millions USD pour des biens et services d’origine locale. Pour rappel, Barrick Gold a également versé un premier dividende en espèces de 250 millions USD.

Daouda Bakary KONÉhttps://www.financialafrik.com
Daouda Bakary KONÉ, journaliste économique, depuis plus de 10 ans dans le paysage médiatique malien et d'ailleurs. Diplômé en finance comptabilité, titulaire d'une licence en journalisme et communication. Passionné de l'information economique et financière et expert en communication digitale et web-journaliste. Aime les voyages, la musique, l'internet, la lecture et les documentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X