Des militaires guinéens, ici le 5 septembre 2021 à Conakry. ©AFP

Dans une déclaration hautement diplomatique rendue publique ce vendredi 10 septembre, les États-Unis d’Amérique soutiennent l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, dans son appel du 8 septembre, à un retour à l’ordre constitutionnel en Guinée, au respect de l’Etat de droit, ainsi que sa décision de suspendre momentanément le pays des instances de l’organisation sous-régionale.

Les États-Unis disent se joindre à l’appel de la CEDEAO pour la sécurité et la libération immédiate de l’ancien président Alpha Condé et exhortent les autorités militaires à « continuer » de respecter leur responsabilité en matière de protection des citoyens et des biens américains en Guinée. 

Depuis les évènements du 5 septembre ayant conduit à l’arrestation d’Alpha Condé, une première mission de la CEDEAO est arrivée à Conakry ce vendredi et devra rencontrer dans l’après-midi, le colonel Mamady Doumbouya, le leader du CNRD qui a établi ses quartiers généraux au palais du peuple, qui abrite la base du groupement des forces spéciales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here