LeadersInstitutions internationalesLe Gabon en attente d’un accord sur un nouvel...

Le Gabon en attente d’un accord sur un nouvel appui financier du FMI

-

Le Fonds monétaire international (FMI) et le Gabon sont en négociation pour boucler un nouveau programme appuyée par la Facilité élargie de crédit (FEC). Ces discussions sont annoncées pour prendre fin ce 7 juin, avant que le conseil d’administration de l’institution de Bretton Woods ne se prononce « sur l’accord à un nouveau programme avant le 15 juillet », nous précise une source à Washington.

La mission préparatoire du FMI a décidé, selon les informations en notre possession, d’élargir la période de crédit  à un nouveau programme de facilité élargie de crédit pour 2021-2023.

En effet, la mission des administrateurs de Washington consistait à s’entendre sur le cadrage budgétaire de la loi de Finances rectificative pour 2021 en tenant compte du contexte économique et social très impacté les effets liés à la pandémie de la Covid-19. Sur le cadrage macro-économique triennal sur la période 2021-2023, en particulier sur le profil de la dette et la soutenabilité du service de la dette, sur cette période ; et enfin sur les réformes prioritaires à mettre en œuvre afin de rétablir l’équilibre des comptes publics à court et moyen terme au Gabon précise à Financial un conseiller en charge des négociations avec le FMI au ministère gabonais des Finances.

Eu égard aux informations en notre possession, il ressort qu’un accord aurait été trouvé sur le premier point, c’est-à-dire au sujet de la loi de Finances 2021. Celle-ci devrait donc être adoptée en Conseil des ministres dans le courant du mois de juin, pour rester conforme aux engagements de l’Etat gabonais vis-à-vis de son partenaire financier.

La conclusion d’un nouveau programme entre le Gabon et le FMI permettra à fortiori au pays d’Afrique centrale d’atteindre d’une part  les objectifs de son plan d’accélération de la transformation économique, et d’autre part à rembourser sa dette dans les délais requis afin d’éviter un défaut de paiement. Il sied de souligner à cet effet que le gouvernement Gabon qui ne ménage aucun effort pour lever la somme de 175 milliards de FCFA sur le marché de la Cemac pourrait à posteriori, grâce à un nouveau programme du FMI, atteindre ses objectifs de croissance prévue par le ministère de l’Économie à 4% au cours des trois prochaines années, après une récession estimée à -1,8% en 2020.

Rodrigue Fénélon Massalahttps://www.financialafrik.com
Rodrigue Fenelon Massala est Grand Reporter à Financial Afrik. Il est diplômé en Diplomatie de l'ENAM de Ouagadougou et détenteur d'un Master 2 en management des médias et communication de l'Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille. Rodrigue Fenelon Massala est un panafricaniste passionné de culture, de géopolitique internationale, d'histoire contemporaine et de la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X