Le colonel Assimi Goïta reprend la main à Bamako

0
Assimi Goïta (photos archives)
Le sort du président de la transition malienne, Bah N’Daw, et de son premier ministre, Moctar Ouane, est scellé. Dans un communiqué paru le 25 mai le colonel Assimi Goïta, vice-président de la transition et vrai chef de la junte militaire au Mali, a clarifié les événements survenus la veille après l’arrestation des deux têtes de l’Exécutif suivie de leur transfert au camp militaire de Kati, en banlieue de Bamako.  Ce nouveau coup d’Etat, dix mois après le renversement du président


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis