FinanceObligations de relance : 22 milliards FCFA dans les...

Obligations de relance : 22 milliards FCFA dans les caisses du Trésor Public du Togo

-

- Advertisment -spot_img

L’Etat du Togo, à travers sa Direction générale du trésor et de la comptabilité publique a levé ce 21 mai 2021 sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) un montant de 22 milliards de FCFA (33 millions d’euros) au terme de son  émission d’obligations de relance (ORD) du Trésor  de maturité 7 ans, organisée en partenariat avec l’agence UMOA-Titres basée à Dakar.

Initiée par l’agence UMOA-Titres en collaboration avec la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), l’émission des ODR vise à permettre à l’émetteur de mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales en vue d’assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’État du Togo dans le cadre de ses plans de relance économique afin de contenir les effets de la pandémie COVID-19 et renouer avec les performances d’avant la crise sanitaire. Elle cible non seulement les investisseurs socialement responsables mais également les entreprises ou individus souhaitant soutenir les actions de relance économique entamée par les États de la zone UEMOA.

Après adjudication, l’Agence UMOA-Titres a recensé 56,759 milliards de FCFA de soumissions globales provenant des investisseurs sur un montant mis en adjudication de 20 milliards de FCFA. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication de 283,80%.

Sur le montant global proposé par les investisseurs, le Trésor Public togolais en a retenu 22 milliards de FCFA  et rejeté les 34,759 milliards de FCFA restants, soit un taux  d’absorption de 38,76%.

Les titres émis seront remboursées le premier jour ouvré suivant la date d’échéance fixée au 25 mai 2028. Pour ce qui est du paiement des intérêts, il se fera dès la fin de la première année à un taux d’intérêt fixe de 6%.

Le rendement moyen pondéré s’est établi à 5,95%. Quant au prix moyen pondéré et le prix marginal, ils se situent respectivement à 1003 et 1001.

Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest news

Sous le coup d’une enquête pour corruption, SICPA démarche la Côte d’Ivoire

Par Florent Beroa, Genève. L’enquête pour «corruption d’agents étrangers» la visant depuis 2015 en Suisse n’empêche pas la société...

Coup de tonnerre : la Banque Mondiale déchire son «Doing Business»

L’information a fait l’effet d’une bombe. Après avoir suspendu le «Doing Business» l’année dernière, la Banque Mondiale a décidé...

Le Botswana conforte sa notation à BBB+/A-2

Porté par la reprise du secteur du diamant, le Botswana se voit noté BBB+/A-2 à long  et court terme, en devises...

Le Mali va-t-il signer un accord avec la Russie ou le groupe Wagner ?

La chronique est alimentée ces derniers jours autour d’une future coopération entre le Mali et une société privée militaire...
- Advertisement -spot_imgspot_img

Décès de l’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika

L’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika est décédé ce vendredi 17 septembre à l’âge de 84 ans, selon un communiqué...

Guinée : Alpha Condé récuse Macky Sall et Umaru Cissoco Emballo

Engagée depuis environ deux semaines, la mission de bons offices entamée par la Communauté économique des États de l'Afrique...

Must read

Sous le coup d’une enquête pour corruption, SICPA démarche la Côte d’Ivoire

Par Florent Beroa, Genève. L’enquête pour «corruption d’agents étrangers»...

Coup de tonnerre : la Banque Mondiale déchire son «Doing Business»

L’information a fait l’effet d’une bombe. Après avoir suspendu...
- Advertisement -spot_imgspot_img

You might also likeRELATED
Recommended to you

X