Entretien avec Najib Gouiaa, promoteur de MediaCity à Maurice

0
Najib Gaouia.

Directeur  général de MediaCity Mauritius, un projet innovant appelé à révolutionner la chaîne de valeur de la production audiovisuelle et culturelle en Afrique, Najib Gouia cumule 25 ans d’expérience dans plusieurs domaines de l’industrie des médias.  Avant le lancement de MediaCity Mauritius, Najib Gouiaa a occupé divers postes de direction dans la production télévisuelle,   la programmation, l’édition de chaînes de télévision et le conseil en médias.  Najib a été durant une douzaine d’année  le président directeur général de TIME TV, une société française de production de programmes TV  qui a produit entre autres  des documentaires pour FR3, TV5 et AL-JAZEERA. Par la suite,  il a été directeur général de Qarra TV, une chaîne d’information multilingue, spécialisée dans l’actualité africaine, et a travaillé comme  consultant pour plusieurs sociétés de l’industrie des médias au Moyen-Orient et en Afrique.  Dans cet entretien, il revient sur les enjeux stratégiques de MediaCity Mauritius et le choix de Maurice plutôt qu’une autre place africaine. 


Quelle est la portée de MediaCity Mauritius dans le contexte africain ?

 Media City Mauritius a été lancé pour développer un Hub Africain de renommée mondiale pour les médias et la créativité à l’Ile Maurice. Il vise à héberger les grands industriels de l’audiovisuel, les départements Afrique des Global Media, l’entrepreneuriat créatif international et inspirer la naissance d’entreprises régionales dans ce secteur.   Ce projet incorporera l’offre de bureaux, bâtiments techniques et studios adaptés pour les entreprises industrielles de l’audiovisuel, des locaux spécifiques pour les Global Media, des surfaces pour d’autres entrepreneurs de l’industrie créative innovantes. Il s’agit d’un  écosystème industriel innovant développé à Maurice , qui fournira aux acteurs internationaux et africains de l’industrie médiatique et créatives un hub connecté au réseau mondial , des locaux adaptés , des outils industriels de pointe , le stockage data et la connectivité.

Quelles sont les cibles visées à travers ce projet ?

La mondialisation de l’industrie médiatique et créative a créé un réseau urbain mondial d’accueil pour les acteurs de cette production dans différentes régions du monde.New York, Manchester, Séoul, Copenhague, Dubaï, et d’autres villes qui les ont rejoints.  Ces Media City sont présentes sur tous les continents pour être plus proche des marchés régionaux et profiter des installations de proximité.  Les entreprises internationales présentes dans la plupart des media city en Asie, en Europe et en Amériques cherchent, avec beaucoup de difficultés, à s’établir sur le continent afin de se positionner avantageusement dans les nouveaux marchés de l’Afrique présentant depuis quelques années un intérêt grandissant.  

Quelles sont les difficultés rencontrées par les entreprises internationales de médias en Afrique  et quels sont les atouts dont dispose Maurice pour surmonter ces obstacles ?

La difficulté vient du fait que les pôles audiovisuels qui se sont développés en Afrique restent limités dans leurs offres par rapport à la demande.  Il n’existe pas encore en Afrique une Media City permettant d’accueillir les acteurs internationaux de cette industrie, comme celles que l’on trouve à Dubaï pour le Moyen orient, Séoul pour l’Asie, et d’autres pour l’Europe et les Amériques. Les écueils sont assez communs et connus : les compétences sont éparpillées, les réseaux assez peu solides et les infrastructures insuffisantes.   Mais, si vous permettez,  je ne souhaite pas m’attarder sur les problèmes, je préfère vous parler des atouts dont dispose Maurice pour développer une offre prometteuse qui répond aux besoins de proximité des compagnies internationales de production, des Global Media, des agences internationales de création, de l’industrie des jeux vidéo et de l’E sport …

Ces atouts sont les suivants : Une infrastructure urbaine moderne, une forte connectivité grâce à trois câbles sous-marins ; une jeunesse bilingue formée aux métiers numériques, un grand nombre d’étudiants Africains diplômés à Maurice qui s’ajoute aux compétences locales, un pays stable, économiquement premier dans la majorité des classements des indices de développement en Afrique, une fiscalité attractive avec une justice indépendante et une législation adaptée pour ce secteur industriel et un soutien gouvernemental important pour le développement du secteur numérique . 

Lancer un projet industriel dans un contexte de crise sanitaire avec ses conséquences économiques n’est pas un peu risqué ? 

Certes on est dans un contexte de crise sanitaire mais on est aussi dans le contexte de la relance économique.    On se base dans notre modèle économique, sur l’importance grandissante de l’industrie médiatique et créative et on mise sur l’intérêt des grands acteurs de cette industrie de se déployer en Afrique. Grâce au numérique et à son extraordinaire multiplication des modes de production, de distribution et de consommation des contenus médiatiques, le secteur n’a pas été touché par la crise sanitaire. Au contraire, il a progressé malgré le confinement. Ainsi, les années à venir sont prometteuses pour ce secteur. En même temps,  on se positionne avec une offre de pointe sur le marché Africain, qui est en plein essor, en développant une plateforme qui pourra accueillir les sièges africains des global media, les filiales africaines des grandes agences internationales de communication, les grandes entreprises de l’image, des jeux vidéo, et du eSport. 

Quelle est votre stratégie  pour attirer les clients internationaux ? 

Une stratégie d’offre globale avec des partenaires de poids. Nous avons lancé l’édification de la Media City Mauritius, en établissant un partenariat  public avec   Economic Development Board (EDB)  , un partenariat avec un des plus grand groupe foncier de l’Île NOVA TERRA et des partenaires de renommée internationale, industriels et académiques pour répondre aux conditions préalables d’une MediaCity   et pour assurer les caractéristiques requises permettant d’attirer et d’accueillir les clients régionaux et internationaux de l’industrie créative.   Notre partenariat avec Broadcast Center Europe nous permettra d’assurer une offre technologique complète et de pointe, c’est une des caractéristiques déterminantes pour l’attraction des clients. Cette offre comportera les dernières installations technologiques de pointe en termes de matériel broadcast et de logiciel ,trois studios de télévision, deux studios audios, un centre de postproduction avec des capacités de haute technologie, bref nous mettrons à disposition tout le matériel indispensable pour créer le contenu créatif de très haute qualité. 

Avec nos partenaires Télécom local nous allons assurer une connectivitéhaut débit ultra rapideafin de transférer le contenu volumineux en haute définition et fournir une capacité de stockage sur site de grandes quantités de données mondialement accessibles à distance. Sur le plan de la compétence professionnelle qui est un enjeu stratégique de toute industrie et en particulier pour l’industrie médiatique, nous avons anticipé les besoins en personnels qualifiéspar la planification d’un vaste programme de formation intensive.   

Media City Mauritius comporte un secteur académique L’AFRICAN MEDIA CAMPUS qui accueillera à partir de septembre 2022 deux écoles de formations pour les métiers techniques de l’image et du son, des arts graphiques, les métiers de l’industrie numérique qui y sont spécifiquement liés mais aussi de nombreux métiers que l’on peut qualifier de production et de management. Nous serons ainsi au rendez-vous en 2024 pour disposer des ressources humaines locales et qualifiées requises pour la première phase.

 Sur le plan de l’environnement urbain, Media City Mauritius fait partie d’un programme de développement urbain bien avancé, celui de la Smart city BEAU PLAN. Il comprend des secteurs de loisirs et de consommation différents, centre commercial , logements de qualité attractifs construits à proximité du centre de la Media City, de vastes espaces publics comprenant des restaurants, des magasins, un grand hôtel, tout autour d’un grand plan d’eau spécialement conçu. Mauritius Media City ne sera pas seulement une ville médiatique avec des bureaux et des studios, mais intégrée dans un nouveau centre urbain inspirant, un lieu de viedes lieux de post-travailde divertissements, et de loisirs à proximité des établissements liés à la media city. 

En dehors de la production audiovisuelle, la Media city Mauritius héberge- t- elle d’autres industries créatives ? 

Les industries créatives sont principalement audiovisuelles. Il est toutefois important de noter que la production TV n’est qu’une composante de cette industrie parmi d’autres multiples secteurs de production numérique, tels que la communication, la publicité ainsi que les industries ludiques comme le jeu vidéo et le eSport. On a prévu d’offrir tous les services et les moyens pour accueillir tous ces acteurs de l’industrie créative .   

Quel est votre calendrier de déploiement ?

Déjà, le Média Campus qui  assurera la formation des ressources humaines qualifiées dans les différents métiers de l’industrie créative ouvrira ses portes en Septembre 2022.  La première phase de 20 000m2 est en développement, pour être achevée en Juin 2024. Media City Mauritius ouvrira donc  ses portes en ce moment là, c’est-à-dire dans un délai relativement court, grâce aux infrastructures urbaines déjà réalisées par le groupe NOVATERRA et l’achèvement par MCM Ltd des étapes clefs pour le démarrage de la construction de la première phase de la Media City. Le secteur académique démarrera dans des locaux provisoires en Septembre 2022. 

Quel est le profit escompté au niveau Africain ? 

D’abord MediaCity Mauritus est un nouveau hub Africain qui en rejoignant le réseau mondial des MediaCity  profitera à tous les acteurs Africains de cette industrie . L’arrivée des grandes sociétés industrielles de la créativité et les grands médias à l’Ile Maurice profitera aux producteurs régionaux et jouera un rôle de stimulation pour les jeunes et talents africains qui se forment à Maurice.  Ce nouveau global hub représente pour toute l’Afrique un pôle de coproduction avec l’international, il favorise des synergies et des partenariats permettant aux producteurs Africains de se positionner sur le marché de l’exportation de leur contenu à travers les liens établis avec les compagnies internationales. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here