Résilience des filiales ouest-africaines de BMCE Bank Of Africa

1
Mamadou Igor Diarra, directeur UEMOA de BMCE Bank Of Africa.

La présentation des résultats des filiales ouest-africaines de BMCE Bank Of Africa, intervenue le 20 avril par visio-conférence, laisse entrevoir une forte résilience dans l’ensemble quoique avec une nette contraction de la marge bénéficiaire filiale par filiale. Ainsi, la BOA Bénin a vu son résultat net se contracter à 13 milliards de FCFA, en baisse de 11,3% pour un PNB en hausse de 9,4%. La première banque béninoise en termes de crédits et de dépôts a vu ses charges générales d’exploitation augmenter, induites par des charges non récurrentes et le doublement de son coût du risque resté toutefois à un niveau maîtrisé de 1,3% des encours de crédits moyens.

Même tendance baissière chez BOA Burkina Faso où le résultat net s’est contracté de 4, 9% à 17 milliards de FCFA alors que le PNB, lui, est en croissance de 10,9%, porté par la hausse de 10,3% de la marge bancaire. De son côté, BOA Côte d’Ivoire a mieux résisté avec un bénéfice net de 14,2 milliards de FCFA en baisse de 1,2% et ce malgré une forte progression de titres de placements et de la marge d’intérêts clients. Le PNB de la filiale ivoirienne s’est accru de 15,4 %, faisant état des performances commerciales et managériales par temps de Covid.

Plus au Nord, BOA Mali revient en territoire positif, passant d’une perte de 7 milliards de FCFA en 2019 à une un résultat net de 528 millions de FCFA en 2020, soit une progression de 107%. Cependant, le PNB fait du surplace avec une progression de 0,9% laissant entrevoir l’ampleur des efforts déployés dans la restructuration de cette banque. En outre, BOA Mali fait état du recul continu des charges générales d’exploitation (plan de réduction des charges). Le coût du risque s’améliore mais demeure élevé à 5,4% des encours moyens de crédits, du fait du contexte économique et de la poursuite de l’assainissement du portefeuille initié en 2019.

Chez BOA Niger, le résultat net s’est établi à 7,4 milliards de FCFA à la fin 2020 en retrait de 12% pour un PNB en hausse de 3,4 % porté par la progression de 32,3% sur les activités de change. Autre filiale, BOA Sénégal où le résultat net ressort à 7,7 milliards de Franc CFA, en baisse de 15,9% pour un PNB en contraction de 0,3%.

Pour rappel, les filiales ouest-africaines de BMCE Bank Of Africa sont détenues majoritairement via la holding BOA West Africa, propriétaire de BOA Sénégal à hauteur de 61,7%, de BOA Niger à hauteur de 59,1%, de BOA Mali à hauteur de 61%, de BOA Côte d’Ivoire à hauteur de 69,2%, de BOA Burkina Faso à hauteur de 56, 5% et de BOA Bénin pour 54,1%.

Le Groupe BANK OF AFRICA est aujourd’hui implanté dans 18 pays, dont 8 en Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Togo et Sénégal), 8 en Afrique de l’Est et dans l’Océan Indien (Burundi, Djibouti, Ethiopie, Kenya, Madagascar, Ouganda, Tanzanie, Rwanda), en République Démocratique du Congo, ainsi qu’en France. Le Groupe BANK OF AFRICA est majoritairement détenu par BMCE Bank, 3ème banque au Maroc. BMCE Bank apporte un puissant soutien stratégique et opérationnel au Groupe BANK OF AFRICA, ainsi qu’un accès direct à des marchés internationaux grâce à sa présence en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Né il y a 35 ans, le Groupe BOA compte aujourd’hui plus de 6 000 collaborateurs, présente au 31 décembre 2020, un total de bilan consolidé de 8,7 milliards d’euros et enregistre à cette date un bénéfice net consolidé de 102,7 millions d’euros, dont 65,7 millions d’euros part du Groupe.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here