Wall Street aurait « payé » des élus républicains pour annuler les élections

0
Donald Trump, le candidat de Wall Street face à Biden, le président élu par les américains.

Wall Street a donné 43,5 millions de dollars au cours du cycle électoral 2019-2020 aux 147 législateurs républicains qui ont ensuite voté contre la proclamation de Joe Biden en tant que président, selon un nouveau rapport des Américains pour la réforme financière (AFR) et relayé par Business Insider. Les entreprises de services financiers et les associations professionnelles, ainsi que leurs employés, ont fait don de 4,9 millions de dollars aux huit sénateurs qui se sont opposés aux résultats des élections en janvier. Ils ont fait don de 38,5 millions de dollars aux 139 représentants qui se sont officiellement opposés à la certification de Biden, a constaté l’AFR.

Parmi ceux qui ont voté pour s’opposer à la défaite électorale du président Donald Trump, le parlementaire républicain Kevin McCarthy a reçu le plus de Wall Street, soit 4,8 millions de dollars, selon le rapport. L’Association des banquiers américains figurait avec 1,3 million de dollars, en bonne place parmi les principaux donateurs. Au total, le groupe de commerce a fait don de 1,3 million de dollars au groupe des législateurs.

Cet élan s’est rompu quand des partisans de Donald Trump ont pris d’assaut le Capitole, le 6 janvier, pour empêcher le Congrès de certifier la victoire de Biden. De nombreuses grandes entreprises américaines se sont alors précipitées pour couper les liens avec les législateurs qui ont voté contre les résultats. Des dizaines d’entreprises, dont Walmart, Amazon, Morgan Stanley et AT&T, ont déclaré qu’elles arrêtaient de donner des dons à ces législateurs spécifiques, et Hallmark a même demandé à Hawley et au sénateur du Kansas Roger Marshall de restituer ses dons.

D’autres entreprises ont déclaré qu’elles suspendraient tous les dons politiques, tant aux républicains qu’aux démocrates. C’était l’option privilégiée par la plupart des sociétés de services financiers, notamment JPMorgan Chase, Deloitte, Wells Fargo et Goldman Sachs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here