A la UneAvec le Maroc, l'Afrique perd son dernier investment grade

Avec le Maroc, l’Afrique perd son dernier investment grade

-

Avec la décision spectaculaire de l’agence Standard & Poor’s, prise vendredi 2 avril, à la fermeture des marchés, de dégrader la note souveraine marocaine, l’Afrique perd son tout dernier représentant dans la catégorie investment grade. En effet, l’agence américaine a dégradé la notation souveraine du Maroc de « BBB-/A-3 » à «BB + / B» en justifiant cette réévaluation par la situation budgétaire du royaume chérifien très impactée par la baisse des recettes fiscales due à la pandémie du covid-19 et surtout une forte augmentation des garanties de l’Etat accordées aux entreprises publiques. L’économie marocaine s’est fortement contractée de 6,7%


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Adama WADE
Directeur de publication de Financial Afrik. Dans la presse économique africaine depuis 17 ans, Adama Wade a eu à exercer au Maroc dans plusieurs rédactions. Capitaine au Long Cours de la Marine Marchande et titulaire d'un Master en Communication des Organisations, Adama Wade a publié un essai, «Le mythe de Tarzan», qui décrit le complexe géopolitique de l’Afrique.

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X