Assurance: Karim Diarassouba prend les rênes de la Cica-Ré

0

Passage de témoin à la Compagnie Commune de Réassurance des Etats Membres de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances, CICA-Ré, basée à Lomé. Ce 1er avril, le directeur général sortant, Jean Baptiste N.Kouame N’guessan, remettra le flambeau à son successeur, Diarassouba Karim, sous la présidence de Olivier Mebiame Assame, PCA de l’institution. Après 13 ans à la tête de la compagnie, Jean Baptiste N.Kouame N’guessan part avec le quitus du conseil d’administration qui, lors de sa session du mois de décembre 2020, avait salué l’augmentation constante du chiffre d’affaires, de 14 milliards à son arrivée à la tête de la compagnie en 2008 à 90 milliards de FCFA à son départ.

Coopté le 13 août 2020, à l’issue du Conseil d’administration de la CICA-Ré, Diarassouba Karim, qui a effectivement pris fonction le 4 janvier dernier, doit initier une série de réformes pour renforcer la compagnie. Jusque-là administrateur en chef des services financiers et directeur des Assurances de la Côte d’Ivoire, le nouveau DG de la CICA-Ré est élu pour un mandat de cinq ans et devra dès le premier exercice porté le chiffre d’affaires à 107 milliards de FCFA et renforcer les ratios de l’institution. « La compagnie a les atouts et les potentialités techniques pour atteindre un chiffre d’affaires de 150 milliards d’ici trois ans », estimait Karim Diarassouba en décembre dernier.

A noter que depuis le 1er janvier 2020, le taux de cession légale sur les traités de réassurance devait passer de 15 % à 10 % et en contrepartie, le réassureur devrait bénéficie d’une cession au premier franc de 5 % sur toutes les affaires directes des sociétés d’assurance de la zone Cima. Une réforme qui a du mal à passer dans un marché éprouvé par le coronavirus.

La Cica-Re est créée en 1981 par les douze Etats membres de la zone Franc d’alors à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, le Gabon, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo. Ces pays avaient constitué dans les années 70 la Conférence internationale de contrôles d’assurance (Cica), devenue en 1992, la Cima. Cette organisation internationale à gestion commerciale a pour missions, de promouvoir le développement des activités nationales d’assurance et de réassurance dans les pays membres, favoriser la croissance des capacités de souscription et de rétention nationales, régionales et sous-régionales et contribuer au développement économique de l’Afrique, suivant l’accord portant sa création. Cet accord est révisé plusieurs fois et la dernière révision est intervenue le 10 octobre 2019. Avec son slogan « Un réassureur qui rassure », la Cica-Re intervient à travers les branches : Incendie Ra-Risques techniques, Transport-Aviation-Energie, Automobile- Responsabilité civile décennale–Accident, Risques agricoles, Vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here