Alpha Condé, président de la Guinée

La crise sanitaire mondiale de la Covid-19 a provoqué la pire crise économique depuis plus d’un demi-siècle sur le continent Africain. C’est l’une des conclusions du rapport de la Banque africaine de développement (BAD) sur les perspectives économiques en Afrique en 2021. L’institution basée à Abidjan table sur une reprise de la croissance du PIB réel du continent de 3,4 en 2021, après s’être contractée de – 2,1 % en 2020 provoquant une récession généralisée des économies du continent. Dix pays vont connaître des taux de croissance soutenue de plus de 5 % dont la Guinée qui devrait enregistrer 5,6 % de croissance de son PIB.

La Libye va connaître une croissance exceptionnelle à deux chiffres de 37.5 % portée, selon la BAD, par le reprise de la production pétrolière. Djibouti va enregistrer la deuxième plus forte croissance du continent à 9.9 %. Le Botswana et l’île Maurice vont glaner 7.5 % suivi du Niger (6.9 %) de la Côte d’Ivoire (6.2 %), de l’Erytreé (5.7%), de la Guinée (5.6 %) et enfin du Burkina Faso et du Sénégal qui bouclent le top 10 avec respectivement 5.1 % de croissance.

Cette reprise, précise la BAD, sera soutenue par le retour du tourisme, un rebond des prix des matières premières, et la levée des restrictions induites par la pandémie. Les perspectives sont toutefois, précise l’institution, sujettes à une grande incertitude liée à des risques externes et internes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here