Télécoms: légère hausse du bénéfice consolidé du groupe Sonatel

0

(1 euro= 655 FCFA). Le bénéfice net consolidé du groupe Sonatel (Société nationale des télécommunications) du Sénégal qui comprend des filiales au Mali, en Guinée en Guinée-Bissau, en Sierra Leone et une participation au Groupement Orange Services, a connu une progression de 3,03% au terme de l’exercice 2020 comparé à celui de 2019, ont annoncé les dirigeants de l’entreprise basée à Dakar. Ce bénéfice consolidé est ainsi passé de 195,343 milliards de FCFA au 31 décembre 2019 à 201,272 milliards de FCFA au 31 décembre 2020, soit une augmentation de 5,929 milliards de FCFA.

Les dirigeants de la Sonatel se sont félicités des «solides performances financières malgré les effets ralentisseurs de la crise sanitaire et le durcissement de l’environnement concurrentiel et réglementaire». Il faut signaler que le bénéfice consolidé de la filiale d’Orange s’était soldé en 2019 par un repli de 2,70% impacté par le niveau des amortissements et le coût du service de la dette. Quant au chiffre d’affaires, il est apparu en hausse 26,862 milliards FCFA, se situant à 1206,086 milliards de FCFA contre 1179,224 milliards de FCFA en 2019.

Selon les responsables de la Sonatel, cette évolution est portée par l’activité mobile autour du renforcement des usages data, de orange money et de l’internet fixe. La croissance a été tirée par la Guinée (+19,1%), le Mali (+3,1%) et la Sierra Leone (+31,5%). Ces trois filiales ont ainsi compensé la baisse du chiffre d’affaires au Sénégal (-4,7%) et en Guinée Bissau (-4,2%). L’Ebitdaal (EBITDA after Leases, un indicateur de la rentabilité financière qui tient compte des charges d’amortissement et d’intérêt relatives aux contrats de location qui remplace l’EBITDA ajusté (revenus avants intérêts, impôts et taxes et amortissements) a évolué de 7,6%, s’établissant à 519,2 milliards de FCFA contre 482,7 milliards FCFA au 31 décembre 2019.

En perspectives pour l’exercice 2021, les dirigeants du groupe Sonatel entendent poursuivre la dynamique de croissance des marges opérationnelles avec la consolidation des résultats issus des plans de maîtrise des charges de 2020 avec un renforcement des investissements pour un réseau très haut débit moderne, agile, orienté création de valeur. Ils avancent également que « le groupe procèdera à l’accélération de la transformation technologique en privilégiant la mutualisation, le partage d’infrastructures, la virtualisation des réseaux et le passage de l’infrastructure IT en cloud ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here