Offensive post Brexit: le britannique CDC Group va investir 1 milliard de dollars dans les entreprises africaines

0
De gauche à droite: Nick O'Donohue, PDG de CDC Group Plc, Nic Rudnick - PDG du groupe Liquid Telecom et président exécutif du groupe de la société mère de Liquid Telecom, Econet, Strive Masiyiwa. Décembre 2018.

Après le Brexit, le Royaume Uni poursuit son repositionnement en Afrique en reconduisant des accords bilatéraux et en se positionnant dans le secteur privé . Ainsi, en marge de la conférence UK-Africa Investment, tenue le 20 janvier , la CDC a annoncé son engagement à investir à nouveau plus d’un milliard de dollars dans les entreprises africaines en 2021. Les marchés clés comme l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Nigéria et les marchés frontières les plus difficiles sont ciblés.

Cet engagement permettra à CDC d’investir dans de nombreux entrepreneurs et PME africains prometteurs, et continuera à stimuler une croissance inclusive et la création d’emplois sur le continent, où plus de la moitié du portefeuille de l’institution est désormais investie. Les fonds seront investis dans les institutions financières, les infrastructures et le climat, les services, la fabrication, l’agriculture, l’immobilier et la technologie. En 2020, CDC a engagé plus d’un milliard de dollars en Afrique, l’accent étant mis sur la reprise économique du COVID-19. Le CDC a injecté des liquidités systémiques sur les marchés financiers, fourni des capitaux aux entreprises qui fournissent des biens et services essentiels, pris de nouveaux engagements envers les fonds africains et protégé les entreprises existantes pour les aider à maintenir l’emploi.

Les investissements directs étrangers en Afrique devront diminué de 30% en 2021. A ce propos, Nick O’Donohoe, PDG de CDC, a déclaré: «2020 a été une année difficile pour les économies et les entreprises africaines, qui ont été fortement affectées par le COVID-19. En tant qu’investisseur d’impact et DFI, CDC s’engage à fournir des investissements à long terme, en particulier dans les périodes difficiles. Alors que les IDE continuent de baisser, nous maintenons notre engagement inébranlable envers les entreprises africaines qui jouent un rôle de premier plan dans l’accélération du développement économique et humain de l’Afrique. Aux côtés de nos partenaires du Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement et du Département du commerce international, nous avons concentré nos efforts sur la préservation des gains de développement durement gagnés au cours des vingt dernières années et sur le fait que la reprise de l’Afrique après le COVID-19 soit inclusive et durable. “

Le rythme d’investissement maintenu par les CDC fournit un financement contracyclique à un moment critique pour le continent. L’activité d’investissement du fonds équivaut à une proportion toujours plus grande d’investissements directs étrangers en Afrique.Revendiquant le statut du grand investisseur de développement bilatéral au monde en Afrique, CDC a investi plus de 2,7 milliards de livres sterling dans des entreprises africaines au cours des trois dernières années. En 2019, les investissements de CDC ont soutenu plus de 320000 emplois directs en Afrique, contribuant à près de 1,5 milliard de dollars de taxes aux économies locales.

Les investissements dénoués en 2020 comprennent:

· Un investissement de 100 millions de dollars américains dans Helios Investors IV pour développer les entreprises leaders du marché à travers le continent

· La création d’une plateforme biopharmaceutique de 750 millions de dollars américains pour élargir l’accès aux médicaments génériques de spécialité en Afrique

· Le lancement du BlueOrchard Covid-19 Emerging and Frontier Markets MPME Support Fund, qui vise à soutenir plus de 200 millions d’emplois dans les marchés frontaliers et émergents

· Un investissement supplémentaire de 40 millions de dollars américains dans Liquid Telecom pour stimuler la croissance des écosystèmes numériques

· Une garantie de 50 millions de dollars américains par MedAccess – une filiale du CDC – à l’UNICEF pour améliorer l’accès et l’accessibilité des fournitures médicales COVID-19 pour les pays à revenu faible et intermédiaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here