Côte d’Ivoire : la spéculation de certains produits renforce « la défaite après la fête »

0

Dans le jargon d’Abidjan a-t-on coutume de dire qu’ « après la fête vient la défaite » pour signifier qu’après les périodes de fêtes de fin d’année, les poches deviennent vides. Mais pour cette année 2021, les poches vont encore se creuser car la hausse des denrées sur le marché (huile, lait, savon etc) vient en rajouter.

Dans les quartiers, il est de ce fait demandé au Conseil National de la Lutte contre la Vie Chère (Cnlvc) de sillonner les différents marchés et boutiques pour s’assurer de l’application des prix homologués diffusés tous les soirs sur les antennes de la télévision nationale. Parce qu’on « assiste à une spéculation qui ne dit pas son nom et qui freine les ménages dans leur approvisionnement », indique une proche de l’organisation.

Pour éviter que des populations vivotent, un groupe de ménage dénommé « Coalition des indignés » qui dénonce cette cherté des produits interpelle l’Etat. Il invite également les organisations des consommateurs à engager la lutte pour, dit-il, la dignité des ivoiriens.

« La coalition des indignés demande aux Ivoiriens de se lever pour réclamer un mieux-être. Il est temps de dire non à ces mesures impopulaires… Nous donnons aux Ivoiriens rendez-vous pour le combat pour l’amélioration de nos conditions de vie, contre la cherté de la vie sans compromission »; soutient Samba David, membre de cette coalition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here