Washington : le Capitol investi par des manifestants pro-Trump

0

Le mythe d’une Amérique aux fondements démocratiques centenaires, solides et infaillibles a définitivement volé en éclats à la faveur des élections présidentielle du 3 novembre 2020. Ce mercredi 6 janvier encore, jour de validation par le congrès de la victoire de Joe Biden et de l’annonce des résultats sénatoriaux partiels en Géorgie, un autre cap a été franchi.

Des supporters de Donald Trump, mécontents ont en effet fait irruption dans l’enceinte du capitole, menacé les élus qui siégeaient au Congrès pour certifier la victoire de Joe Biden et pousser à l’interruption de la séance et à l’évacuation du bâtiment. Les images choquantes et insoutenables du capitole qui passent en bouclent sur les chaînes de télévision du monde entier où des pro-Trump s’attaquent à la police déployée pour le maintien d’ordre sonnent comme une humiliation et la déchéance du lead d’une Amérique comme puissance démocratique.

Ce n’est donc plus de l’alarmisme, mais une évidence: la démocratie américaine est menacée. Un homme, Donald Trump, fervent adepte des théories du complot est parvenu à inculquer radicalement à ses millions de supporters la défiance des institutions américaines. Il avait promis une surprise ce mercredi 6 janvier 2021, et il l’a réalisés. Pour la première fois depuis plus de deux siècles, l’Amérique a besoin d’être aidée, d’être guidée car elle court le risque d’une implosion institutionnelle majeure dont l’impact pourrait menacer sa stabilité et celle mondiale.

Tandis qu’une confusion totale règne en ce moment à Washington sous le choc des événements du capitole, en Géorgie les nouvelles sont apaisantes pour les démocrates qui s’emparent du second siège en jeu. Le démocrate documentariste Jon Ossoff est élu sénateur à 50,3 % des voix au dépens du républicain David Pardue qui a récolté 49, 7 % des voix. Comme pressenti, le parti démocrate s’empare finalement du Sénat grâce au second siège glané et le siège de la vice-présidente Kamala Harris qui fera pencher la balance chez les démocrates. Ces résultats devront être confirmés par la commission électorale de Géorgie. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here