RDC : Albert Yuma perd la présidence de la FEC

0
Albert Yuma

Dieudonné Kasembo Nyembo, unique candidat retenu par le Conseil d’État de la République démocratique du Congo, a été élu le 23 décembre 2020 à la présidence du Conseil d’administration de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) pour un mandat de trois ans.

Il succède ainsi à Yuma Mulimbi Albert dont la réélection, le 26 novembre 2020 après quinze ans de règne, a été annulée par le Conseil d’État. Ce dernier avait été saisi par une requête de son principal adversaire Dieudonné Kasembo Nyembo qui avait dénoncé une élection « entachée d’irrégularités ».

« Dans une correspondance adressée au premier président du Conseil d’État, l’administration proche de Yuma Mulimbi a déploré le fait que pareil processus intervienne au moment où elle enregistre des cas positifs de Covid-19 dans ses rangs », rapporte la presse. Plusieurs sources indiquent d’ailleurs que ses équipes ont exploré – sans succès – plusieurs pistes dans le but de bloquer l’organisation du nouveau scrutin, que ce soit la désinfection des locaux pour faire face à la deuxième vague de la pandémie, ou des irrégularités de la procédure.

Selon les informations, l’élection de Dieudonné Kasembo Nyembo s’est déroulée dans la salle de réception de la FEC, en raison de la fermeture des locaux de l’institution. Par ailleurs, informe-t-on, seulement 14 votants sur 130 membres étaient présents lors de ce vote qui a emporté le désormais ex-président.

Très proche de l’ancien président Joseph Kabila, Albert Yuma, également président du conseil d’administration de la Gecamines, principale entreprise minière du pays, perd ainsi la présidence de la FEC quelques jours après l’annonce de la fin de la coalition au pouvoir par Félix Tshisekedi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here