Alousséni Sanou, ministre de l'Économie et des Finances du Mali

L’Information a été donnée par l’association des fournisseurs et opérateurs économiques du Mali (AFO-AFE) à travers une conférence de presse tenue le 8 décembre 2020. Elle réclame le paiement intégral de la dette intérieure du Mali dont le montant s’élève à plus de 33,8 milliards de F CFA (environ 63 millions USD).

Il s’agit d’un feuilleton qui oppose le ministre de l’Economie et des Finances aux opérateurs fournisseurs de biens et matériels de l’Etat. Les créanciers se sont déjà constitués en bloc pour mener un combat sans modération contre ceux qui, selon eux, les méprisent, et ils veulent se faire entendre dans les jours à venir.

« Jusqu’à preuve du contraire, on a eu des contraintes. ça nous empêche de faire des ballotages de nos activités. On est en train de se rassembler pour aller réclamer notre argent. On est en train de voir avec le gouvernement en place », a laissé entendre, cheick Oumar Thiam, l’un des conférenciers.

A son tour, le secrétaire général de l’Association des fournisseurs et opérateurs économiques du Mali, Mohamed Bah, a affirmé que plus de  48 milliards de FCFA ont été payés par les autorités en guise de dette intérieure, et qu’il restait 33,8 milliards à payer aux fournisseurs et opérateurs économiques du Mali. Il a précisé qu’au total, plus de 3600 fournisseurs et opérateurs de Kayes à Kidal sont concernés par le paiement de cette dette intérieure.

Pour rappel, il y a quelques années, le paiement de cette dette avait été entamé par l’ex-ministre des finances, Mme Bouaré Fily Sissoko et poursuivi par son successeur, Mamadou Igor Diarra. Mais le processus sera interrompu avec l’arrivée de Boubou Cissé à l’hôtel des Finances en 2017. Toutefois, avec ce dernier, un paiement restreint a été fait. Mais depuis lors, l’ardoise tarde à être effacée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here