Société Générale face aux exigences de la BCE

0
Frédéric Oudéa, DG de la Société Générale.

Société générale a annoncé vendredi que les exigences de fonds propres que lui avait fixées la Banque centrale européenne (BCE) pour le 1er janvier 2021 étaient inchangées, en assurant disposer d’une « confortable » marge en la matière.

La Banque centrale européenne a notifié à Société Générale l’exigence de capital supplémentaire au titre du P2R (Pillar 2 requirement) à partir du 1er janvier 2021. Cette dernière est inchangée et s’établit à 1,75%. En tenant compte des différents coussins réglementaires, les exigences minimales applicables à Société Générale sur base consolidée s’établissent respectivement à 9,03% pour le ratio de fonds propres durs (CET1), 10,86% pour le ratio Tier 1 et 13,29% pour le ratio Total Capital.  » Avec un ratio CET1 du Groupe à 13,2% au 30 septembre 2020, le groupe bénéficie d’une marge confortable d’environ 420 points de base au-dessus du seuil de déclenchement des limitations de distribution « , a souligné Société Générale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here