L’Union européenne et la France se mobilisent pour la réhabilitation des centres anciens et historique

0

A l’occasion de l’appel à manifestation d’intérêt publié par les Ministères de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Infrastructure (MEHI) et des Affaires Locales et de l’Environnement (MALE) pour sélectionner les futures communes bénéficiaires du Programme de Régénération des Centres Anciens (PRCA), la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Agence française de développement (AFD) réaffirment leur mobilisation pour soutenir et accompagner les collectivités locales engagées dans des dynamiques de protection et valorisation du patrimoine urbain à caractère historique.

Le programme PRCA bénéficie d’un financement de 12 millions d’euros (39 millions de dinars tunisiens) provenant à parts égales de l’AFD et de la BEI. Il a pour objectif de revitaliser les centres historiques (19e, 20e et antérieurs) et les médinas en prenant en compte de manière intégrée leurs dimensions économiques, historiques et sociales. Des travaux de rénovation seront entrepris, notamment au niveau de la voirie, des réseaux d’eau et d’assainissement, de l’éclairage public, qui amélioreront le cadre et conditions de vie des habitants.  Des actions seront également entreprises pour rendre à ces quartiers leur rôle de centres économiques attractifs, facteurs de croissance et d’emploi. 

Le PRCA est un programme particulièrement novateur en termes de gouvernance et s’inscrit directement dans le processus de décentralisation en cours en Tunisie. Les Municipalités seront ainsi au premier plan du PRCA, d’abord à l’initiative et animatrices d’une réflexion élargie sur l’intégration de leurs centres anciens dans le tissu urbain, économique et social local, puis maîtrise d’ouvrage d’un projet de régénération urbaine co-construit avec les acteurs de la société civile, en lien étroit et bénéficiant de l’appui des partenaires institutionnels.

 « La BEI est fière d’accompagner les collectivités face à l’urgence de revitaliser durablement leurs centres anciens et historiques. » a déclaré Jean-Luc Revéreault, chef de la représentation du Groupe BEI en Tunisie. « Cet appel à manifestation d’intérêt est une étape importante dans la mise en œuvre de ce programme et je souhaite que de nombreuses communes puissent y répondre. En rénovant et réhabilitant ces quartiers, nous allons accroître leur attractivité économique tout en améliorant la vie quotidienne des Tunisiens. » a-t-il ajouté. Pour sa part, le directeur du Bureau de Tunis de l’AFD, M. Yazid Safir a soutenu que « Les centres anciens de Tunisie sont riches de patrimoine et d’histoire qu’il convient de protéger et valoriser, mais ce sont aussi des lieux de vie pour un grand nombre de tunisiens et tunisiennes, des lieux de travail, des centres économiques et culturels qui façonnent les identités urbaines du pays. Ralentir et inverser les processus de dépeuplement, de dégradation immobilière, de paupérisation et de marginalisation est une priorité de premier ordre pour la Tunisie et pour un partenaire tel que l’AFD. Le mécanisme d’appel à projet lancé auprès des communes se veut un moyen de faire émerger des opérations de régénérations intégrées des centres anciens en adéquation la plus parfaite possible aux particularismes et contextes de chacune d’entre elles. »      « Il est important d’associer l’ensemble de la société civile sur des projets de cette envergure pour réaliser les 5 composantes du PRCA à savoir la Réhabilitation des infrastructures urbaines de base, l’amélioration des espaces publics, la valorisation du patrimoine culturel, architectural et urbain, la promotion et la revitalisation des activités économiques, commerciales et artisanales, ainsi que l’amélioration du logement » a-t-il précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here