Le Mali annonce six mesures pour endiguer la pandémie de Covid-19

0
Bah N'Daw, président de la transition et chef de l’État malien. Ici, le 30 novembre 2020, lors d'un discours à la Nation sur la situation de la pandémie dans le pays.

Réuni mardi 1er décembre 2020 sous la présidence de Bah N’Daw, président de la transition et chef de l’État, le Conseil supérieur de la défense nationale (CSDN) du Mali, élargi aux membres du gouvernement, a annoncé six mesures phares destinées à endiguer la Covid-19. Ceci, après examen de l’évolution de la pandémie jugée « préoccupante » dans le pays.

Il s’agit d’abord, d’une part, du renforcement de l’application des mesures de prévention dans les espaces publics et les lieux de regroupement (formations socio-sanitaires, écoles, universités, lieux de spectacles et de sport, lieux de culte, marchés, gares routières….), et d’autre part, du renforcement de la surveillance épidémiologique par le dépistage de masse dans ces lieux, l’identification, le dépistage systématique et le suivi de toutes les personnes-contact, le dépistage des voyageurs entrant au Mali sans certificat de PCR Covid-19 négatif par des tests rapides validés par l’Institut national de santé publique (INSP) au niveau des cordons sanitaires des frontières terrestres.

Ensuite, les autorités maliennes comptent renforcer la communication et la mobilisation sociale face à la seconde vague de la pandémie dans le pays à travers la sensibilisation sur l’existence et la gravité de la maladie ainsi que ses conséquences socio-économiques, et améliorer la qualité de la prise en charge des cas positifs à travers le renforcement en capacité de ressources humaines, la disponibilité des intrants, le renforcement de la communication pour le changement de comportement à l’égard des malades suivis à domicile et de leurs familles.

En vue de rompre la chaine de transmission de la Covid-19, le CSDN annonce enfin qu’il faut « assurer la disponibilité des tests de diagnostic de laboratoire et des consommables nécessaires pour les tests », et « assurer le financement des activités de prévention et de riposte ».

Dans le but de garantir l’application effective de ses mesures, le Conseil a invité les populations à s’impliquer davantage aux côtés du gouvernement, et ce, dans un esprit de civisme et de responsabilité.  « Les mesures ainsi édictées feront l’objet d’une évaluation périodique pour permettre leur adaptation à l’évolution de la situation », indique-t-on.

A noter que 52 nouveaux cas de covid-19 ont été enregistrés à la date du 1er décembre 2020 sur les 1.624 échantillons testés. Par ailleurs, 35 patients ont été déclarés guéris et 4 décès ont été notifiés au cours des 24 dernières heures. La situation cumulée fait état de 4.762 cas dont 3.241 guéris depuis les premiers cas recensés dans la nuit du 24 mars 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here