Tunisie : Poursuite de l’atténuation des besoins des banques en liquidité au cours du troisième trimestre 2020

0

Le besoin des banques tunisiennes en liquidité s’est encore réduit de 191 millions de dinars (58,724 millions d’euros)au cours du troisième trimestre de 2020 comparé au deuxième trimestre 2020, selon les données de la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

Ce besoin est passé, en moyenne, de 10,283 milliards de dinars au deuxième trimestre 2020 à 10,092 milliards de dinars au troisième trimestre 2020. Les responsables de la BCT précisent qu’au cours du trimestre en question, « le besoin des banques a, d’abord, augmenté en juillet 2020, avant de suivre une tendance baissière pendant les mois d’août et de septembre de la même année, le ramenant à 9,848 milliards de dinars au terme du trimestre ».

L’atténuation des besoins en liquidité bancaire, au cours du troisième trimestre de 2020, a deux origines. La première est le retour important de la monnaie fiduciaire aux guichets des banques, au mois d’août, c’est-à-dire juste après la fête de l’AID IL IDHA, lequel retour s’est poursuivi au mois de septembre, avec la fin de la saison estivale, donnant lieu à un effet expansif des billets et monnaies en circulation sur la liquidité bancaire de l’ordre de 801 millions de dinars tout au long du trimestre.

La seconde origine est l’impact expansif engendré par la dinarisation des billets de banque étrangers, notamment au mois d’août, et qui est estimé à 408 millions de dinars au cours du trimestre sous revue.

Toutefois, la BCT note que l’atténuation des besoins des banques en liquidité aurait pu être plus importante n’eût été la souscription des banques aux émissions de bons du Trésor qui ont atteint une valeur nette de 2,206 milliards de dinars, au cours du troisième trimestre 2020, dont 1,869 milliard de dinars sous forme de bons du trésor à court terme.

Face à l’évolution des besoins des banques, la liquidité fournie par la BCT a enregistré une baisse de 189 millions de dinars, en moyenne, pour s’établir à 9,822 milliards de dinars au troisième trimestre 2020. Selon les responsables de la BCT, ce montant comprend des opérations principales de refinancement pour une valeur moyenne de 4,991 milliards de dinars, ces dernières ayant reculé de 320 millions de dinars en comparaison au trimestre antérieur, des opérations de refinancement à plus long terme d’une durée de 6 mois, pour un montant de 1,117 milliard de dinars (soit 379 millions de dinars de moins que le second trimestre),98 millions de dinars sous forme de swaps de change à des fins de politique monétaire contre 117 millions de dinars un trimestre auparavant.

La liquidité fournie par la BCT comprend également des opérations d’achat ferme, qui contrairement aux précédentes, ont continué à s’accroitre pour s’établir en moyenne à 3,418 milliards de dinars au troisième trimestre 2020, soit une hausse de 395 millions de dinars par rapport au deuxième trimestre 2020 et des opérations de refinancement à plus long terme d’une durée d’un mois (ligne COVID), qui ont augmenté de 134 millions de dinars pour s’établir à 198 millions de dinars.

« Etant donné que le besoin de liquidité chez les banques a été supérieur aux interventions de la Banque Centrale, notent les dirigeants de l’Institut d’émission, cela a entrainé un déficit de liquidité sur le marché monétaire de l’ordre de 270 millions de dinars, comparable à celui du deuxième trimestre de 2020 ». Cette situation a maintenu quasiment inchangée la moyenne nette des facilités qui n’a augmenté que de 4 millions de dinars comparativement au second trimestre 2020, pour s’établir à 313 millions de dinars.

A la suite de l’amélioration de la liquidité bancaire, le volume global de refinancement1 a continué de baisser au cours du troisième trimestre pour s’établir en moyenne trimestrielle à 10,135 milliards de dinars, accusant une baisse de 185 millions de dinars  comparativement au trimestre précédent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here