Côte d’Ivoire : Une institution agricole américaine veut contribuer à l’amélioration de la filière anacarde

0

Le Conseil coton anacarde vient de recevoir un soutien de poids pour le développement et l’amélioration de la filière. Il s’agit du CNFA, une organisation internationale de développement agricole basée à Washington, qui a officiellement signalé sa présence au Centre américain Andrew Young à Abidjan.

La collaboration entre le Conseil coton-anacarde et le CNFA porte sur un projet ouest africain dénommé « Pro Cashew ». Il couvre le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigeria. Et se fixe les mêmes objectifs qu’en Côte d’Ivoire dans le développement de la chaîne de valeur.

« Nous avons déjà débuté nos activités dans trois des cinq pays du projet, et nous prévoyons d’avancer efficacement pour étendre les activités aux deux pays restants. Notre objectif est de tirer parti d’un ensemble complet d’interventions pour améliorer le secteur de la noix de cajou tout au long de la chaîne de valeur », indique Jean François Guay, responsable du projet.

Malgré la place de premier rang dans la production (plus de 760.000 tonnes) et l’exportation, la Côte d’Ivoire peine à transformer une grande partie de la noix, en plus de la contrebande qui sévit au nord est et la crise sanitaire qui en rajoute aux nombreuses difficultés. Face à la pandémie, le gouvernement avait décidé de racheter 400.000 tonnes de la noix pour permettre aux producteurs de bénéficier de leur récolte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here