Emprunt obligataire : Le Mali recherche 100 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UMOA

0

L’Etat du Mali est à la recherche, depuis le 16 novembre 2020, d’un montant de 100 milliards de FCFA (150 millions d’euros) à travers le lancement d’un emprunt obligataire par appel public à l’épargne (APE) sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA).

L’émission a pour objet la mobilisation de ressources en vue d’assurer, le financement de certains investissements prévus au budget 2020 de l’Etat malien.

Les souscriptions qui se poursuivent actuellement au niveau des sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI) agréées au niveau du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) prennent fin en principe le 27 novembre 2020. L’opération pourra être raccourcie, prolongée ou déplacée à la discrétion de l’émetteur, après avis du CREPMF.

Par ces temps de vaches maigres et surtout depuis l’apparition de la pandémie du Coronavirus et l’embargo imposé par la CEDEAO suite au coup d’Etat militaire du 18 août 2020, le marché financier de l’UMOA est devenu incontournable pour le Mali. C’est dans ce sens que par arrêté N°2020- 2564 /MEF-SG du 26 octobre 2020, le Ministre Malien de l’économie et des finances a autorisé cet APE. Le Directeur national du trésor et de la comptabilité publique a décidé de faire entièrement usage de cette autorisation et de procéder à l’émission d’un emprunt obligataire d’un montant nominal de 100 milliards de  FCFA représenté par 10 millions d’obligations de 10 000 FCFA chacune. Un taux d’intérêt annuel de 6,50% (650 FCFA par titre) payable le 4 décembre de chaque année, est assorti à l’emprunt. Quant au capital est payable en 5 ans après un différé de 2 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here