Covid-19 : un virus échappé d’un laboratoire chinois ?

0

La thèse du virus de la Covid-19 transmis à l’homme par la chauve-souris fait toujours autorité. Mais s’il ne fait aucun doute que le virus provient de la chauve-souris, sa transmission à l’homme, elle, reste un mystère. À la recherche d’un hôte intermédiaire, les scientifiques ont avancé la possibilité d’un transfert via le pangolin ou la civette.

«En dépit des recherches de virus dans les espèces animales vendues sur le marché de Wuhan, aucun virus intermédiaire n’a pu être identifié à ce jour. Tant que ce virus intermédiaire n’aura pas été identifié et son génome séquencé, la question de l’origine de SARS-CoV-2 restera non résolue. Car en l’absence d’éléments probants concernant le dernier intermédiaire animal avant la contamination humaine, certains auteurs suggèrent que ce virus pourrait avoir franchi la barrière d’espèce à la suite d’un accident de laboratoire ou être d’origine synthétique». Voilà que resurgit une hypothèse sur l’origine qui était jusqu’ici évoquée sans preuve dans les milieux complotistes.

Bref, de plus en plus, des indices conduisent vers un virus manipulé dans un laboratoire et sorti accidentellement. Le Journal du Centre national de recherche scientifique» (CNRS) n’écarte pas la thèse.

De leur côté, des experts mandatés par l’OMS se sont entretenus pour la première fois − mais de façon virtuelle − sur le sujet avec des scientifiques chinois, vendredi 30 octobre. Prochaine étape, l’envoi d’une équipe sur le terrain, dans le vaste campus de l’Institut de virologie de Wuhan, point de départ de la pandémie qui paralyse le monde depuis février 2020, avec des milliers de morts. Cette théorie d’un virus échappé du laboratoire avait été rapidement écartée par des experts. Mais avec le temps, d’autres scientifiques soulignent que “des éléments troublants” invitent à reconsidérer l’hypothèse de la manipulation en laboratoire, parmi d’autres.Pour le virologue français Étienne Decroly, tant que l’hôte animal intermédiaire n’a pas été identifié, la possibilité d’un accident au laboratoire de Wuhan demeure plausible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here