Afrique du sud : Total annonce une deuxième découverte de gaz à condensats

0

Total SE a annoncé, mercredi 28 octobre, avoir fait une seconde découverte de gaz-condensat sur le prospect de Luiperd situé sur le bloc 11B/12B dans le bassin d’Outeniqua, à 175 kilomètres au large de la côte d’Afrique du Sud.

Dans son communiqué, la société française a indiqué que « le puits Luiperd-1X sur le bloc 11B / 12B a été foré à une profondeur totale d’environ 3 400 mètres (11 150 pieds) et a rencontré 73 mètres de condensat de gaz ». Total va désormais réaliser une évaluation détaillée du réservoir en collaboration avec Qatar Petroleum et ses autres partenaires.

 « Nous sommes très heureux de cette deuxième découverte et de ses résultats très encourageants, qui prouvent que cette région gazière en eaux profondes est de classe mondiale », a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général de l’Exploration-Production de Total. Le responsable a ajouté qu’ « avec cette découverte et la réussite des acquisitions sismiques, Total et ses partenaires ont acquis des données importantes sur les ressources associées à la zone de Paddavissie, qui vont permettre de faire progresser les études de développement et d’engager le dialogue avec les autorités sud-africaines sur les possibles conditions de commercialisation du gaz ».

Cette découverte « significative » de condensat de gaz – un hydrocarbure liquide léger – intervient après que Total a déclaré l’année dernière avoir ouvert une nouvelle province pétrolière et gazière « de classe mondiale » au large de l’Afrique du Sud.

En février 2019, Total et ses partenaires ont fait une découverte estimée à 1 milliard de barils sur le bloc 11B / 12B. Couvrant une superficie de 19.000 kilomètres carrés, le site est exploité par Total avec une participation directe de 45%, Qatar Petroleum ( 25%) , CNR International 20% et Main Street – un consortium sud-africain – 10%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here