Côte d’Ivoire : Bédié et Affi maintiennent leur mot d’ordre de désobéissance civile

1

Les deux candidats à l’élection présidentielle, Henri Konan Bédié (Pdci) et Affi Nguessan (Fpi) ont rejeté en bloc les propos à eux attribués, concernant la recomposition de Commission électorale indépendante et un poste de vice-président pour le PDCI-RDA, ainsi que la décomposition des CEI locales.

Au sortir d’une rencontre ce 22 octobre 2020, les partis de l’opposition disent en effet ne pas avoir fait des demandes dans ce sens, et maintiennent plutôt leur mot d’ordre de désobéissance civile pour le retrait de la candidature du président Alassane Ouattara qu’ils jugent non-conforme à la constitution, la réforme de la CEI et du conseil constitutionnel, l’audit de la liste électorale le retour et la libération des “prisonniers politiques”.

Après avoir fustigé le communiqué de la mission ministérielle de la CEDEAO publié en début de semaine, l’opposition appelle de nouveau l’organisation à jouer son rôle de facilitation et de médiation du conflit ivoirien.

1 COMMENTAIRE

  1. Alassane Ouattara et tous ceux qui le soutiennent et tout comme Alpha Condé et sa compagnie n ont véritablement pas pitié des populations de leur pays respectifs. Ils s en foutent de leur misère, des morts, de leur souffrance. Le comble, c est qu ils sont soutenus par des femmes et des hommes qui ne voient que leur poste. Qui savent corps et âme que ce sue leur mentor font est contraire à la loi mais les soutiennent. Ils sont leur pire ennemis. La mascarade en cours actuellement en Guinée est une véritable honte avec un président de la CNI indigne et un gouvernement d inconscients. Ils ont oublié une chose importante de la vie, tout finit ici bas. Que Dieu protège nos populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here