Banques : Hausse de 11% du produit net bancaire de la Société générale Côte d’Ivoire au premier semestre 2020

0

Le produit net bancaire (PNB) de la Société Générale Côte d’Ivoire (SGCI), filiale du groupe bancaire français du même nom, a connu une hausse de 11% au terme du premier semestre 2020 comparé à la même période de 2019, ont annoncé les dirigeants de cet établissement bancaire basé à Abidjan.

Ce PNB s’est établi à 79,037  milliards de FCFA contre  71,513 milliards de FCFA au premier semestre 2019, soit un accroissement de 7,524 milliards de FCFA. Selon les responsables de la SGCI, cette hausse est soutenue d’une part, par une croissance de 17% de la marge nette d’intérêts (hausse constatée sur l’ensemble des marchés avec un rebond progressif de l’activité crédit à la fin du trimestre et une bonne dynamique sur les dépôts) et d’autre part par  une bonne tenue des commissions qui affichent une progression de 8% portées notamment par l’ensemble des commissions de services (Comptes, Monétiques, Banque à Distance, moyens de paiements…).

Au 30 juin 2020, le total de bilan de la banque s’est établi à 2301,846 milliards de FCFA contre 1984,932 milliards de FCFA au 30 juin 2019 (+15,96%). Durant la période sous revue, la SGCI a collecté au niveau de sa clientèle 1878,832 milliards de FCFA contre 1537,304 milliards de FCFA un an auparavant, soit une progression de 22%. En parallèle, cet établissement bancaire a accordé à cette clientèle des crédits de 1426,741 milliards de FCFA contre 1304,146 milliards de FCFA (+9%).

Concernant les frais généraux, ils ont été bien contenus, progressant de seulement 1% à 37,313 milliards de FCFA contre 36,766 milliards de FCFA au premier semestre 2019. Selon les dirigeants de la SGCI, cette maîtrise des frais généraux fait ainsi écho aux mesures de rationalisation de coûts prises durant la crise et résultant des initiatives de digitalisation désormais en œuvre  au sein de la banque. Le coefficient d’exploitation est ainsi ressorti à 47% et s’améliore par rapport à son niveau de 2019 qui s’affichait à 51%.

Pour sa part, le résultat brut d’exploitation est en hausse de 20%, passant de 34,746 milliards de FCFA au 30 juin 2019 à 41,724 milliards de FCFA un an plus tard. En revanche la SGCI a vu son coût du risque doublé, passant de 6,175 milliards de FCFA au premier semestre 2019 à 12,885  milliards de FCFA au premier semestre 2020 (+109%). « Ce niveau s’explique essentiellement par la comptabilisation de diverses provisions dont une provision sectorielle de 2,200 milliards de FCFA pour anticiper la dégradation du portefeuille sur le second semestre 2020 qui ferait suite aux conséquences de la crise sanitaire », avancent les responsables de l’établissement bancaire.

Pour sa part, le résultat avant Impôt a progressé faiblement  de 1%, ressortant à 28,839 milliards de FCFA au terme du semestre sous revue contre 28,566 milliards de FCFA au 30 juin 2019. Le résultatnet suit la même tendance, s’établissant à 24,052 milliards de FCFA contre 23,710 milliards de FCFA au 30 juin 2019 (+1%).

En perspective pour le second semestre 2020, les dirigeants de la SGCI entendent poursuivre l’exécution de leur plan stratégique malgré le contexte de crise sanitaire lié au COVID-19 et ses conséquences économiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here