Côte d’Ivoire: la candidature de Henri Konan Bédié suspendue à un fil constitutionnel

0
Henri Konan Bedié face à un barrage constitutionnel lourd de conséquences.

Membre de droit du conseil constitutionnel, Henri Konan Bedié, 86 ans et toutes ses ambitions, espère être investi ce 12 septembre, candidat de son parti, PDCI-RDA, la plus vieille formation politique de son pays. Une formalité puisque le vieux patriarche a déjà déposé sa candidature devant la Commission électorale indépendante (CEI) depuis le 28 août 2020.

Cependant, le parti au pouvoir via son avocat, Abdoulaye Ben Meïté, a déposé une requête devant le Conseil constitutionnel demandant l’inéligibilité du patriarche de Daoukro. Appréhendant une éventuelle impasse légale, Henri Konan Bedié avait déposé en toute hâte une lettre datée du 3 juillet dernier, par laquelle il renonçait à sa qualité de membre de droit du Conseil. Trop tard aux yeux de l’avocat du parti au pouvoir qui rappelle que selon le code électoral, un membre du Conseil doit quitter ses fonctions au moins six mois avant une élection pour pouvoir y être candidat.

Dans le camp de HKB, ces arguments sont balayés du revers de la main. L’ancien président aurait renoncé au conseil constitutionnel depuis 2004 selon son avocat, Me Emile Suy Bi, brandissant l’article 131 de la Constitution stipulant que «les fonctions de membres du Conseil constitutionnel sont incompatibles avec l’exercice de toute fonction politique». Dans tous les cas, la réponse appartient au conseil constitutionnel qui doit prononcer un verdict, lourd de conséquences, dans un sens comme dans l’autre, le 16 septembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here