Le confinement fait plonger le PIB de l’Afrique du Sud de 51%

0
Le président Cyril Ramaphosa face aux conséquences économiques du Covid-19.

Étant le premier pays africain à avoir imposé un confinement national total, l’Afrique du Sud fait état d’un PIB en contraction de 51% au deuxième trimestre 2020, représentant sa pire récession depuis 1992.

Selon les données publiées, mardi 8 septembre, par le service statistique national, Statistics South Africa, ce résultat représente la quatrième contraction consécutive. Le PIB, souligne l’agence, a reculé sur un an au cours des trois mois précédents la fin du mois de juin, reflétant l’impact du confinement sur la progression de l’économie du pays. Alors que la Banque mondiale a averti que l’Afrique subsaharienne pourrait entrer dans sa première récession en 25 ans en raison de l’épidémie, l’Afrique du Sud confirme résolument que la situation va être très difficile si l’épidémie continue à progresser.

En ce 7 septembre, la nation arc en ciel est le pays africain le plus touché par le coronavirus avec 639.362 cas confirmés dont 566.555 guérisons et 15 004 décès. Une situation difficile pour ce pays de 57 millions d’habitants contraint à un confinement, considéré comme l’un des plus stricts au monde. Pour rappel, le gouvernement sud-africain a instauré l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire, depuis le 27 mars dernier. Au début du mois de mai, les autorités ont essayé d’assouplir les mesures pour répondre cette fois à l’urgence économique de relancer une partie de l’économie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here