Les bénéfices semestriels de Saudi Aramco plongent de 50% sous l’impact du Covid-19

0
11 décembre 2019. Aramco réalisait le record mondial d'une IPO, soit 2 000 milliards de dollars, à la Bourse de Riyad.

Le revenu net de Saudi Aramco a plongé de 50% au premier semestre, selon des chiffres publiés dimanche 9 août 2020, offrant un aperçu révélateur de l’impact de la pandémie de coronavirus sur l’un des plus grands producteurs de pétrole du monde. Les bénéfices des six premiers mois de l’année ont chuté à 23,2 milliards de dollars, soit la moitié des 46,9 milliards de dollars de l’année dernière pour la même période.

Les résultats ont été annoncés alors que les bénéfices d’Aramco au deuxième trimestre ont chuté à 6,6 milliards de dollars, contre 24,7 milliards de dollars à la même période l’an dernier, reflétant une chute de 73%. La santé financière de l’entreprise publique majoritaire est cruciale pour la stabilité de l’Arabie saoudite. Malgré les efforts massifs du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane pour diversifier l’économie, le pays dépend toujours fortement des exportations de pétrole pour alimenter les dépenses du gouvernement.

Le cours du Brent oscille à un peu moins de 45 dollars le baril, nettement moins qu’avant la pandémie, mais en hausse par rapport à un creux d’environ 21 dollars le baril en avril. Le PDG d’Aramco, Amin Nasser, a reconnu que les finances de la société avaient été affectées par «les forts vents contraires dus à la réduction de la demande et à la baisse des prix du pétrole» provoqués par la pandémie, qui a interrompu les vols à travers le monde et plongé les économies dans la récession, y compris celle de l’Arabie saoudite. La société a déclaré qu’elle maintiendrait son engagement de verser des dividendes de 18,75 milliards de dollars pour le deuxième trimestre dans le cadre de sa promesse de verser 75 milliards de dollars de dividendes annuels.

Aramco a été éliminée de sa première place en tant que première capitalisation boursière au monde par Apple ces derniers jours. Le cours de son action s’est un peu bonifié dimanche, se négociant à environ 33 riyals (8,80 $) par action. À son plus haut niveau, Aramco se négociait au-dessus de 10 $ l’action en décembre 2019 et au plus bas, a glissé à 7,20 $ l’action en mars dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here